Un homme arrêté pour avoir agressé une fillette « impudique » de 11 ans
Rechercher

Un homme arrêté pour avoir agressé une fillette « impudique » de 11 ans

La victime a indiqué que l'homme, qui lui a jeté une tasse, harcelait souvent le groupe, et aurait hurlé "shiksa" en leur direction

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Illustration. Des menottes dans un tribunal. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)
Illustration. Des menottes dans un tribunal. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)

Un ultra-orthodoxe de 34 ans a été arrêté dimanche pour avoir jeté une tasse en porcelaine à une fillette de 11 ans dans la ville de Bnei Brak, une commune largement ultra-orthodoxe située dans le centre d’Israël, après lui avoir reproché le manque de pudeur de sa tenue.

Eden Levi était assise sur la pelouse en compagnie de quelques amies lorsqu’un homme est sorti précipitamment d’une synagogue à proximité et a jeté une tasse dans sa direction. Selon certaines informations, l’homme serait sorti de chez lui et non de la synagogue.

La tasse a manqué de peu les fillettes, se brisant sur le sol, près d’Eden. Des éclats ont toutefois touché son menton, créant une vaste entaille.

La mère de Levi, Alin Levi, a expliqué au site d’information Walla que l’homme avait crié « shiksa » aux fillettes avant de lancer la tasse, un terme yiddish désobligeant utilisé envers les non-juives, pour insulter les femmes qui ne montrent pas suffisamment de pudeur dans leurs tenues ou dans leurs actes.

« Comment ma fille a-t-elle péché, c’est simplement qu’elle est jolie, a déclaré Levi. Elle s’habille avec pudeur, elle ne crée pas de problèmes. »

https://www.facebook.com/harel.or/posts/10210596817428454

Elle a indiqué au site d’information Haredi10 que sa fille n’avait pas l’habitude de se trouver aux côtés de ce groupe d’amies le jour du Shabbat.

Eden Levi a déclaré à la Deuxième chaîne qu’elle avait entendu de la bouche des enfants que l’homme harcelait souvent le groupe à Shabbat.

La fillette a été soignée dans une clinique locale. Une plainte a été déposée contre l’homme.

La police a fait savoir dimanche que le suspect avait été appréhendé.

« La police fera tout ce qui est en son pouvoir pour enquêter sur des actes violents… Et elle affichera une tolérance zéro envers les agresseurs », auraient indiqué les forces de l’ordre dans un communiqué, selon le site d’informations Kikar HaShabat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...