Un homme arrêté pour avoir poignardé un chauffeur de bus à Afula
Rechercher

Un homme arrêté pour avoir poignardé un chauffeur de bus à Afula

La victime âgée de 62 ans a repris conscience mais reste en soins intensifs ; le motif de l'attaque n'est pas déterminé

Un autobus en Afula qui a percuté une bouche d'incendie après que le conducteur a été poignardé. (Capture d'écran/MDA)
Un autobus en Afula qui a percuté une bouche d'incendie après que le conducteur a été poignardé. (Capture d'écran/MDA)

La police a déclaré jeudi qu’un homme de 28 ans a été arrêté pendant la nuit pour avoir poignardé un chauffeur de bus dans la ville d’Afula, dans le nord d’Israël.

Un groupe de jeunes serait monté à bord de l’autobus mercredi soir, et l’un d’eux a poignardé le chauffeur Shimon Gabai. La police n’a pas précisé si l’homme arrêté était soupçonné d’avoir perpétré l’attaque.

Le motif de l’agression reste flou et fait l’objet d’une enquête.

Naaman Edris, juge du tribunal de première instance de Nazareth, n’est pas convaincu que l’homme soupçonné d’avoir poignardé le chauffeur de bus Shimon Gabai mercredi soir à Afula avait agi pour des motifs nationalistes, selon des informations parues dans la presse israélienne.

Le motif de l’agression à l’arme blanche du chauffeur d’autobus n’est toujours pas connu, car le tribunal impose un bâillon sur les détails entourant l’attaque nocturne.

La détention provisoire de l’homme de 28 ans arrêté pendant la nuit en relation avec cette agression à l’arme blanche a été prolongée de 10 jours, bien que la police n’ait pas dit s’il était soupçonné d’avoir poignardé Gabai.

Gabai a perdu le contrôle de l’autobus après avoir été gravement blessé à la tête lors de son agression. Le véhicule a heurté une autre voiture et le mur d’un magasin, et a fini par heurter une bouche d’incendie. Une vidéo montre l’eau jaillissant de la bouche d’incendie et inondant la rue.

Avant de perdre connaissance, le conducteur de 62 ans a déclaré qu’il avait été poignardé à la tête par l’un des jeunes, ont rapporté les médias israéliens.

Gabai a été emmené à l’hôpital Haemek d’Afula, puis transféré à l’hôpital Rambam à Haïfa en raison de la gravité de ses blessures. Il a repris conscience jeudi matin mais est toujours en soins intensifs.

En plus du conducteur, deux personnes ont été prises en charge pour des blessures subies lorsque l’autobus a percuté leur voiture.

Les chauffeurs d’autobus de certaines lignes à travers le pays ont organisé une grève limitée le jeudi matin en signe de protestation contre la violence et l’inaction perçue.

« La violence contre les chauffeurs de bus est quotidienne », a déclaré Haroun Shubash, président du syndicat des travailleurs, sur le site d’information Ynet. « Il est clair que tant qu’il n’y aura pas un drame, il ne se passera rien. Le mépris de la police et du ministère des Transports est difficile à comprendre – après tout, l’agression d’un conducteur met en danger les passagers et ceux qui se trouvent dans les véhicules circulant autour de lui ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...