Rechercher

Un homme arrêté pour le meurtre présumé de sa mère à Beit Shemesh

La mort de cette femme de 52 ans, mère de neuf enfants, a été confirmée après l'arrivée de la police sur les lieux, qui avait été appelée par un autre membre de la famille

Des agents de police sur les lieux d'un meurtre présumé à Beit Shemesh, le 22 octobre 2021. (Crédit : Police israélienne)
Des agents de police sur les lieux d'un meurtre présumé à Beit Shemesh, le 22 octobre 2021. (Crédit : Police israélienne)

Une femme a été tuée dans son appartement de Beit Shemesh dans la matinée de vendredi, ont fait savoir les responsables de la police de Beit Shemesh. Son fils a été arrêté, soupçonné de l’avoir assassinée.

Selon la police du district de Jérusalem, les agents ont reçu un appel peu après 9h30 dans la matinée de vendredi qui émanait d’un parent de la victime, indiquant que la femme subissait une agression à l’intérieur de l’appartement familial.

Les forces de police sont arrivées sur les lieux quelques minutes plus tard et ont arrêté un homme, âgé de 27 ans. Les responsables appelés sur les lieux ont confirmé le décès de cette mère âgée de 52 ans.

La police a annoncé que l’homme comparaîtrait devant un tribunal pendant le week-end, et que son maintien en détention serait demandé pendant tout le cours de l’enquête.

Les enquêteurs ont commencé à rassembler des éléments dans ce dossier, avec l’aide d’un laboratoire médico-légal mobile arrivé à l’appartement peu de temps après l’incident.

Selon des informations parues dans les médias israéliens, la famille impliquée fait partie de l’importante communauté ultra-orthodoxe de la ville. Le site Ynet a précisé que la victime avait eu neuf enfants au total – certains étaient présents au moment du meurtre – et que c’était l’un d’entre eux qui avait appelé la police.

« Quand nous sommes arrivés, nous avons trouvé une femme d’une cinquantaine d’années inconsciente, montrant des signes de graves violences », a commenté Moshe Hillel, médecin au sein du Magen David Adom. « Nous l’avons prise en charge et nous avons tenté de la ranimer. Les blessures étaient très graves et nous avons été placés dans l’obligation peu après de déclarer sa mort. »

Des policiers sur les lieux d’un meurtre présumé à Beit Shemesh, le 22 octobre 2021. (Crédit : Police israélienne)

La femme aurait été poignardée à mort, mais il est impossible de déterminer de manière précise l’arme qui a été utilisée. Des voisins ont déclaré à la presse israélienne que le fils avait récemment été pris en charge dans un hôpital psychiatrique.

Selon la Douzième chaîne, la famille s’était installée à Beit Shemesh il y a plusieurs mois seulement après avoir vécu dans le sud du pays. Une fille de la famille s’était récemment mariée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...