Rechercher

Un homme de Beit Shemesh accusé d’avoir tué sa mère

Selon les procureurs, Shimon Stern, 28 ans, a continué à poignarder sa mère, mère de neuf enfants, alors qu'elle se vidait de son sang au sol

Un homme soupçonné d'avoir assassiné sa mère dans la ville de Beit Shemesh, arrive pour une audience au tribunal de première instance de Jérusalem. Le 22 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Un homme soupçonné d'avoir assassiné sa mère dans la ville de Beit Shemesh, arrive pour une audience au tribunal de première instance de Jérusalem. Le 22 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les procureurs ont déposé jeudi un acte d’accusation contre un homme de 28 ans de Beit Shemesh pour avoir poignardé sa mère à mort le mois dernier.

Shimon Stern, alors qu’il se trouvait au domicile de ses parents le 22 octobre, s’est approché d’elle alors qu’elle avait le dos tourné, et l’a poignardée à plusieurs reprises pour des raisons inconnues, selon l’acte d’accusation.

La femme de 52 ans est tombée au sol, et son fils a continué à la poignarder alors qu’elle se vidait de son sang au sol, selon les procureurs.

Les procureurs ont demandé au tribunal de première instance de Jérusalem de prolonger la détention provisoire de Stern jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

Selon les rapports, la famille concernée fait partie de l’importante communauté ultra-orthodoxe de la ville. Le site d’information Ynet a rapporté que la mère avait neuf enfants, dont certains étaient à la maison au moment de l’incident, et dont l’un a appelé la police.

« Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, nous avons vu une femme d’une cinquantaine d’années qui était inconsciente, avec des signes de violence grave », avait déclaré un ambulancier du Magen David Adom. « Nous lui avons prodigué des soins médicaux et effectué des opérations de réanimation. Les blessures étaient très graves et, en peu de temps, nous avons dû prononcer son décès. »

La police, le personnel médical et des badauds sont vus sur les lieux d’un meurtre présumé d’une femme à Beit Shemesh, le 22 octobre 2021. (Crédit : Yaakov Lederman/Flash90)

Des voisins de Beit Shemesh ont déclaré aux médias que son fils avait récemment été hospitalisé dans un établissement psychiatrique.

Selon la Douzième chaîne, la famille avait déménagé à Beit Shemesh il y a plusieurs mois après avoir vécu dans le sud du pays, et avait récemment marié une fille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...