Rechercher

Un immeuble démoli à Raanana par crainte d’un effondrement

L'immeuble, qui abritait 14 familles, basculait sur le côté suite à des travaux à proximité ; Un immeuble de Beit Shemesh a aussi été évacué après l'effondrement du plafond

Un immeuble résidentiel de Raanana a été démoli lundi soir, quelques heures après l’évacuation de tous ses résidents par crainte de son effondrement imminent.

L’immeuble de trois étages, situé dans la rue Hagalil, dans la ville située au nord de Tel Aviv, faisait l’objet de rénovations pour renforcer son infrastructure. Mais les services de secours et d’incendie ont signalé lundi matin qu’en raison de travaux de creusement autour du bâtiment, « la terre s’est légèrement enfoncée et le bâtiment a légèrement basculé sur le côté. »

Quatorze familles vivant dans le bâtiment ont été évacuées, et quelques heures plus tard, les autorités municipales ont décidé de démolir la structure pour éviter qu’elle ne s’effondre. Les résidents des immeubles environnants ont également été évacués.

Mardi, un immeuble de Kiryat Ata qui abritait des appartements et des locaux commerciaux a été évacué après des craintes liées à des fissures dans les murs, ont indiqué les services de secours et d’incendie. Mais un ingénieur de la ville, qui a visité le site par la suite, a déclaré qu’il n’y avait aucune crainte d’effondrement et que les résidents pouvaient revenir.

Lundi, un immeuble résidentiel de Beit Shemesh a été évacué après l’effondrement d’un plafond. La police a déclaré qu’elle avait collaboré avec les services de secours et d’incendie pour évacuer les familles vivant dans l’immeuble de trois étages, dans l’attente d’une enquête approfondie, menée par les ingénieurs et les responsables de la ville.

De nombreux résidents à travers le pays ont été mis en état d’alerte ces dernières semaines après l’effondrement d’un immeuble à Holon, un jour après son évacuation. Les 36 familles, qui vivaient dans l’immeuble, ont reçu l’ordre de partir le mois dernier par l’autorité de lutte incendie, et l’immeuble s’est effondré environ 30 heures plus tard.

Depuis lors, des bâtiments à Bnei Brak, Jérusalem, Haïfa et d’autres villes ont été évacués par crainte d’un nouvel incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...