Rechercher

Un Israélien écope de 20 mois de prison pour attaque dans des maisons palestiniennes

Le juge rejette l'accord de plaidoyer qui prévoyait une peine plus courte et déclare que l'accusé a agi pour des motifs "racistes et nationalistes" lors de l'attaque à Sarta

Une grenade assourdissante lancée par des colons israéliens dans une maison palestinienne à Sarta en Cisjordanie, en janvier 2021. (Crédit : Police israélienne)
Une grenade assourdissante lancée par des colons israéliens dans une maison palestinienne à Sarta en Cisjordanie, en janvier 2021. (Crédit : Police israélienne)

Le tribunal de district de Lod a condamné mercredi un jeune israélien à 20 mois de prison pour avoir lancé des grenades assourdissantes sur des maisons palestiniennes en Cisjordanie au début de l’année.

Le juge Hagai Tarsi a rejeté un accord de plaidoyer qui aurait permis à l’accusé, aujourd’hui âgé de 18 ans, de ne purger que 12 mois de prison. Il l’a également condamné à verser 60 000 shekels aux familles palestiniennes qu’il a attaquées dans le village de Sarta.

Tarsi a décrit l’attaque, qui a été filmée par des caméras de sécurité, comme ayant été menée en raison de « perspectives et de motifs racistes et nationalistes ».

Lior Amihai, directeur exécutif du groupe d’aide juridique Yesh Din qui assiste les victimes palestiniennes, a noté qu’en n’acceptant pas la négociation de plaidoyer, le juge avait montré que « la violence des colons (sic) contre les Palestiniens, où qu’ils soient, doit payer un lourd tribut. »

L’accusé, âgé de 17 ans au moment de l’attaque, a été arrêté en février avec quatre autres suspects en relation avec l’attaque perpétrée dans le village palestinien du nord de la Cisjordanie le 4 janvier. Son nom n’a pas été publié.

Le tribunal a estimé que le prévenu et sept autres personnes – dont trois n’ont pas encore été identifiées – se sont rendus à Sarta à bord de deux véhicules au milieu de la nuit et ont pénétré dans le village à pied, armés de grenades assourdissantes, de grosses pierres et d’un instrument tranchant.

Le condamné a jeté une grenade assourdissante dans deux maisons alors que des familles dormaient à l’intérieur. Avec les autres personnes impliquées, il a également lancé des pierres sur quatre maisons et véhicules, causant des dommages.

À la suite de cette attaque, un Palestinien de 61 ans a été blessé au front par des éclats de verre, tandis que sa fille de 17 ans a subi une grave crise d’angoisse et des vertiges. L’homme et l’adolescente ont tous deux été emmenés à l’hôpital pour y recevoir un traitement médical. Au total, 22 Palestiniens ont été blessés lors de l’attaque.

Les habitants du village ont alerté la police palestinienne qui, à son tour, a contacté les autorités israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...