Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Un juge d’instruction saisi pour des publications sur Facebook d’une candidate RN

Des publications sur les réseaux sociaux de Françoise Billaud notamment avaient été exhumés pendant la campagne des législatives

L'affiche de campagne de Françoise Billaud.
L'affiche de campagne de Françoise Billaud.

Une information judiciaire a été ouverte à l’encontre d’une candidate du Rassemblement national aux dernières législatives dans les Côtes-d’Armor pour des publications sur son compte Facebook, a annoncé mercredi le parquet de Saint-Brieuc.

Le procureur de la République de Saint-Brieuc Nicolas Heitz a ouvert une information judiciaire, confiée à un juge d’instruction, des chefs notamment de « provocation publique à la haine (…) » et « injure publique (…) ».

Le 25 juin, une plainte de la Ligue des droits de l’homme (LDH) a été adressée au parquet « dénonçant des publications sur son compte Facebook de la candidate du Rassemblement national », « comme pouvant revêtir des qualifications pénales », selon le communiqué.

Le parquet a procédé à « l’analyse de l’ensemble de ces publications au regard notamment des infractions prévues par la loi du 29 juillet 1881 relative au droit de la presse », d’après la même source.

Françoise Billaud, qui n’est pas nommée dans le communiqué, a été battue au second tour des législatives lors d’une triangulaire dans la première circonscription des Côtes-d’Armor, récoltant 26,77 % des voix.

Pendant la campagne, le journal Libération a exhumé des publications sur les réseaux sociaux de plusieurs candidats, dont Mme Billaud.

Fin mai, elle a relayé une image suggérant de soutenir « l’hétérosexualité pendant qu’elle est encore légale ». En juillet 2021, elle a partagé une publication d’un internaute montrant la tombe de Pétain, avec la légende « 23 juillet 1951, mort en détention de Philippe Pétain, Maréchal de France ».

Le « Plan Matignon » du RN, censé prévoir toute la logistique en cas d’élections législatives anticipées s’est finalement révélé faillible, notamment à propos des candidats investis, des dizaines d’entre eux s’étant fait épingler pour des propos à caractère raciste, antisémite ou conspirationniste.

L’impréparation de certains d’entre eux avait également été pointée lors de débats locaux d’entre-deux-tours.

Jordan Bardella, le président du RN, a reconnu lundi des « erreurs » dans sa campagne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.