Un logiciel israélien basé sur l’IA pour mieux détecter le cancer de la prostate
Rechercher

Un logiciel israélien basé sur l’IA pour mieux détecter le cancer de la prostate

Ibex Medical Analytics travaillera pour le service de santé britannique afin d'éviter les mauvais diagnostics

L'entreprise israélienne Ibex Medical Analytics a créé un logiciel de diagnostic du cancer reposant sur l'IA. (Autorisation)
L'entreprise israélienne Ibex Medical Analytics a créé un logiciel de diagnostic du cancer reposant sur l'IA. (Autorisation)

Ibex Medical Analytics, un fabricant de logiciels de diagnostic du cancer, en collaboration avec LDPath, un fournisseur de services de pathologie numérique pour le Service national de santé (NHS) d’Angleterre, a commencé à déployer ses applications de qualité clinique pour la détection pathologique du cancer de la prostate pour la première fois au Royaume-Uni.

La méthode de diagnostic traditionnelle implique des processus manuels qui sont restés inchangés pendant des années, avec des lames analysées par des pathologistes à l’aide de microscopes, et des rapports souvent réalisés sur des morceaux de papier. Mais alors même que les taux de cancer ont augmenté au fil des ans, le nombre de pathologistes dans le monde est en déclin.

Le nombre de pathologistes actifs aux États-Unis, par exemple, a chuté de quelque 17,5 % entre 2007 et 2017, ce qui entraîne une pénurie dans le pays, et une main-d’œuvre réduite doit faire face à une charge de travail plus importante, selon une étude de mai 2019 publiée dans JAMA Network Open.

Une pénurie de pathologistes au Royaume-Uni a entraîné des délais d’attente pouvant aller jusqu’à six semaines pour le diagnostic du cancer et, avec l’augmentation de la demande, elle exerce une pression énorme sur les départements de pathologie tout en suscitant des inquiétudes quant à la précision du diagnostic, a expliqué Ibex dans un communiqué mardi.

LDPath, qui fournit des services d’imagerie histopathologique et de rapport à 24 caisses maladies du NHS dans tout le Royaume-Uni, y compris les grands hôpitaux universitaires et les hôpitaux généraux de district, intégrera la solution d’Ibex pour la prostate dans son flux de travail de pathologie numérique.

Le logiciel développé par la firme israélienne, qui a reçu l’approbation européenne, utilisera des algorithmes basés sur l’IA pour analyser les biopsies de la prostate au LDPath, en les comparant avec le diagnostic du pathologiste. Les pathologistes du LDPath seront alertés en cas de divergence importante entre leur diagnostic et les résultats de l’algorithme, « fournissant un filet de sécurité qui aide à minimiser les erreurs de diagnostic dans le laboratoire en améliorant le contrôle de la qualité », d’après le communiqué.

« Les cas de cancer continuent d’augmenter, et comme la pratique de la pathologie connaît une pénurie mondiale, les technologies basées sur l’IA peuvent conduire à de nouveaux flux de travail pour la pathologie qui seront essentiels pour améliorer les pratiques de soins du cancer pour les patients, les pathologistes, les laboratoires et les systèmes de santé tout entiers », indique Joseph Mossel, PDG et co-fondateur d’Ibex Medical Analytics, dans le communiqué.

La collaboration avec Ibex permettra à LDPath d’être le « premier fournisseur de pathologie britannique à intégrer l’IA dans le travail de pathologie numérique » pour améliorer le diagnostic du cancer, commente Sanj Lallie, directeur des opérations de LDPath, dans le communiqué. « C’est une étape importante dans la réalisation des avantages des outils d’IA au Royaume-Uni, alors que nous continuons à redéfinir les flux de travail traditionnels à travers notre réseau NHS ».

La crise de la Covid-19 a mis en évidence la nécessité de faire progresser l’innovation et d’utiliser les nouvelles technologies pour améliorer les soins aux patients, ajoute-t-il. « En utilisant l’IA et la pathologie numérique, nous sommes mieux préparés pour continuer à travailler efficacement pendant les périodes de confinement, et pour faire face à l’augmentation prévue du volume de tests et à une augmentation de la charge de travail en pathologie une fois que nous sortirons de cette pandémie ».

Ibex, fondée en 2016 par Chaim Linhart et Joseph Mossel, a levé 13,6 millions de dollars auprès d’investisseurs, dont les sociétés de capital-risque israéliennes aMoon Fund et 83 North and Dell Technology Capital et Kamet Ventures, selon la base de données de Start-Up Nation Central, qui suit l’industrie technologique israélienne.

Outre le logiciel de détection du cancer de la prostate, Ibex a également développé des outils pour détecter le cancer du sein. En 2018, la startup s’est associée au prestataire de soins israélien Maccabi pour analyser les biopsies de la prostate mal diagnostiquées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...