Un manifestant polonais condamné à 1 an de prison pour des chants antisémites
Rechercher

Un manifestant polonais condamné à 1 an de prison pour des chants antisémites

La 2e personne est condamnée à 6 mois de prison avec sursis ; les chants, appelant à la "pendaison de sionistes", ont été considérés comme une incitation raciste à la violence

Sur cette photo d'archives du vendredi 11 novembre 2016, des nationalistes, brûlent des fusées éclairantes alors qu'ils défilent en grand nombre dans les rues de Varsovie pour marquer le jour de l'indépendance de la Pologne, à Varsovie, en Pologne. (AP Photo/Czarek Sokolowski, File)
Sur cette photo d'archives du vendredi 11 novembre 2016, des nationalistes, brûlent des fusées éclairantes alors qu'ils défilent en grand nombre dans les rues de Varsovie pour marquer le jour de l'indépendance de la Pologne, à Varsovie, en Pologne. (AP Photo/Czarek Sokolowski, File)

JTA – Deux militants ultranationalistes polonais ont été condamnés à de la prison en lien avec un rassemblement de 2016 lors duquel ils ont scandé des chants appelant à la « pendaison de sionistes ».

L’un des participants au rassemblement de Bialystoka a été condamné à 12 mois de prison – une peine d’une lourdeur inhabituelle pour un tel délit en Pologne – par le tribunal pénal de Varsovie mercredi dernier, a rapporté Onet le lendemain. Le tribunal a infligé une peine de six mois avec sursis à l’autre participant à la manifestation. Les accusés n’ont pas été nommés dans les médias polonais.

Celui qui a reçu la peine la plus sévère avait scandé des chants sur la façon dont « les sionistes seront pendu à des arbres à la place des feuilles » lors du rassemblement, qui comportait également des chants anti-musulmans, a déclaré le tribunal. Ces chants ont été considérés comme une incitation raciste à la violence.

Le tribunal a également acquitté cinq autres personnes accusées en rapport avec le rassemblement organisé par le groupe ultranationaliste ONR.

Ces dernières années, les différends concernant l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et la restitution des faits durant la Shoah ont envenimé les relations entre Israël et la Pologne, ainsi que les relations de la Pologne avec les groupes juifs et même avec les États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...