Rechercher

Un membre du Jihad islamique tué lors de heurts avec l’armée près de Jénine

Plusieurs autres Palestiniens auraient été blessés et arrêtés à Burqin dans le cadre de la campagne en cours contre la cellule du Hamas dans la région

Les forces israéliennes patrouillent le long de la clôture de sécurité dans le village de Muqeibila, près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, suite à l'évasion de six terroristes palestiniens d'une prison israélienne, le 6 septembre 2021. (Crédit :  Jalaa Marey/AFP)
Les forces israéliennes patrouillent le long de la clôture de sécurité dans le village de Muqeibila, près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, suite à l'évasion de six terroristes palestiniens d'une prison israélienne, le 6 septembre 2021. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Un terroriste palestinien du Jihad islamique a été abattu alors qu’il ouvrait le feu en direction des troupes israéliennes près de la ville de Jénine, en Cisjordanie, dans la nuit, a déclaré la police israélienne dans un communiqué jeudi matin.

L’assaillant a été identifié par les médias palestiniens comme étant Alaa Nassar Shafik Zayoud. Le groupe terroriste du Jihad islamique a confirmé qu’il était un membre de l’organisation.

Selon la police, le Palestinien a ouvert le feu à courte portée sur les troupes lors d’une émeute alors qu’elles menaient des opérations dans le village de Burqin. Aucun soldat israélien n’a été blessé.

L’échange de tirs de jeudi est le dernier en date entre des hommes armés palestiniens et Tsahal ces dernières semaines dans la région de Jénine.

Des membres de l’unité d’infiltration de la police des frontières et de l’unité de reconnaissance antiterroriste Haruv de Tsahal étaient à Burqin dans le cadre d’une opération de répression d’une cellule du Hamas qui opérerait en Cisjordanie.

La police a déclaré que les troupes « travaillaient à l’arrestation de suspects et localisaient des armes dans le village de Burqin sur la base des instructions du service de sécurité Shin Bet. »

Une émeute a éclaté en réponse au raid, au cours de laquelle les Zayoud auraient ouvert le feu.

Le communiqué précise que les officiers ont riposté et tué le tireur et ont également saisi son arme, une mitraillette de fortune de type Carlo.

Une arme qui a été utilisée par un membre du Jihad islamique palestinien pour ouvrir le feu sur les troupes israéliennes lors d’un raid dans la ville de Burqin, au nord de la Cisjordanie, près de Jénine, le 30 septembre 2021. (Crédit : Police israélienne)

Des images vidéo de l’échange ont été largement partagées sur les réseaux sociaux, montrant les troupes israéliennes s’approchant d’une maison alors que des coups de feu peuvent être entendus.

Les médias palestiniens ont également rapporté que plusieurs personnes ont été blessées et d’autres arrêtées par les soldats israéliens au cours de l’affrontement.

Dimanche, les forces de sécurité israéliennes ont mené une série de raids dans la région de Jénine et ailleurs en Cisjordanie, où cinq suspects palestiniens ont été tués dans des échanges de tirs avec les troupes au cours du week-end, y compris à Burqin, où deux soldats ont été gravement blessés, probablement par des tirs amis.

Les responsables israéliens ont déclaré que les opérations ont permis d’éviter une attaque terroriste majeure.

La cellule prévoyait de mener une série d’enlèvements et de meurtres à travers le pays, ont déclaré des responsables de la Défense à la Treizième chaîne. Le groupe n’avait toutefois pas la capacité de commettre des attentats-suicides, a précisé la chaîne.

Des pneus en feu bloquent l’entrée du village palestinien de Burqin, à l’ouest de Jenin, en Cisjordanie, après des échanges de coups de feu lors d’un raid d’arrestation par Tsahal, le 26 septembre 2021. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Des responsables ont indiqué à la Douzième chaîne que la cellule avait également planifié une attaque majeure à Jérusalem, similaire à celles observées lors du violent soulèvement du début des années 2000, sans donner plus de détails.

L’opération d’arrestation a commencé après que le Shin Bet s’est rendu compte que le groupe était prêt à commettre l’attentat de façon imminente, a précisé la chaîne.

Tsahal pense que certains membres de la cellule du Hamas sont toujours en liberté. Au total, une vingtaine de membres présumés de la cellule ont été arrêtés ces derniers jours, selon l’armée.

Tsahal enquête sur les circonstances dans lesquelles deux soldats ont été gravement blessés et pensent de plus en plus qu’ils ont été touchés par un tir allié après qu’un tireur palestinien a ouvert le feu sur eux à Burqin.

Leur état s’est régulièrement amélioré.

Le père de l’un des soldats a déclaré mercredi, qu’une balle qui a atteint son fils, a touché une grenade qu’il portait, mais n’a heureusement pas provoqué l’explosion de l’engin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...