Un message critique du président allemand transmis par erreur à l’Iran
Rechercher

Un message critique du président allemand transmis par erreur à l’Iran

Frank-Walter Steinmeier avait décidé de ne pas féliciter l'Iran pour l'anniversaire, mais un brouillon "très critique" aurait accidentellement été envoyé par l'ambassade

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s'exprime à l'institut Goethe de Boston, le 31 octobre 2019 (Crédit : AP Photo/Elise Amendola)
Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s'exprime à l'institut Goethe de Boston, le 31 octobre 2019 (Crédit : AP Photo/Elise Amendola)

BERLIN (JTA) — Dans ce que les observateurs ont qualifié d’erreur embarrassante, le bureau du président allemand a envoyé un message aux autorités de Téhéran à l’occasion du 41e anniversaire de la Révolution islamique – même si le chef de l’État avait initialement décidé de ne pas se manifester à cette occasion au vu de la situation politique actuelle dans le pays.

Le bureau de Frank-Walter Steinmeier a envoyé « par erreur » le message, préparé à l’avance au cas où le président décide de s’en servir, a fait savoir le journal berlinois Tagesspiegel.

Des sources internes ont fait savoir au journal que le chef de l’État avait deux options : soit n’envoyer aucun message, soit en transmettre un « très critique ». Même si Steinmeier avait décidé, selon certaines informations, de rompre avec les pratiques passées et de n’envoyer aucun message – et l’ambassade allemande à Téhéran avait eu connaissance de cette décision – son équipe a envoyé la version brouillon de ce message critique le 5 février.

L’anniversaire de la révolution tombe le 11 février.

Un porte-parole allemand avait indiqué récemment au journal Welt am Sonntag qu’au vu « des développements de ces derniers mois, en Iran, il n’y aura pas de message de félicitations de la part du président ».

Un autre porte-parole a expliqué à Tagesspiegel que les intentions du président de ne pas transmettre de message n’avaient pas été communiquées assez clairement à la mission de Téhéran.

« A cause de cette erreur, l’ambassade a envoyé le projet de message qui avait été préparé tôt – dès le 5 février – et sans approbation préalable du président », a reconnu la source.

Le texte du message n’a pas été rendu public.

Il y a un an, Steinmeier avait fait part de ses meilleurs vœux « au nom de mes compatriotes » à son homologue iranien, Hassan Rouhani, à l’occasion du 40e anniversaire de la révolution. Il avait aussi expliqué à l’époque qu’il tenterait de garantir le maintien du traité sur le nucléaire signé en 2015 avec les puissances mondiales.

Le président américain Donald Trump a retiré les États-Unis du pacte international sur le nucléaire iranien en mai 2018.

Steinmeier avait été largement critiqué pour le message de félicitations de l’année dernière, notamment par les responsables de la communauté juive d’Allemagne et l’ONG Human Rights Watch.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...