Un ministre suggère d’interdire à Abbas de revenir en Cisjordanie
Rechercher

Un ministre suggère d’interdire à Abbas de revenir en Cisjordanie

Pour Gilad Erdan, le dirigeant de l'AP est "l'un des principaux instigateurs de la violence" à Gaza, fomentant l'agitation contre Israël par sa campagne de pression sur le Hamas

Gilad Erdan, ministre de la Sécurité publique, le 31 décembre 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Gilad Erdan, ministre de la Sécurité publique, le 31 décembre 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a fait une suggestion dimanche : empêcher le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de retourner en Cisjordanie après un voyage à l’étranger. Pour lui, le dirigeant palestinien est « l’un des principaux instigateurs de la violence à la frontière sud » et ne contribue en rien au processus diplomatique.

Erdan a expliqué à la radio israélienne qu’Abbas était responsable des tensions actuelles à la frontière entre Israël et la bande de Gaza du fait de la pression économique qu’il exerce sur le Hamas dans l’espoir de mettre à fin à la mainmise du groupe terroriste dans l’enclave.

« Le responsable de tout ça en coulisses, c’est Abu Mazen », a-t-il dit en employant le surnom d’Abbas. « C’est lui qui retire les inspecteurs du poste-frontière de Rafah, c’est lui sanctionne le Hamas pour faire pression sur lui — une pression qui se déverse sur nous. »

Le ministre du Likud estime que le gouvernement devrait envisager des mesures contre Abbas dans les prochains mois, sa politique consistant en « la fomentation indéniable de l’agitation et de la provocation contre Israël, que ce soit directement ou en sanctionnant le Hamas. »

« On devrait peut-être aller loin et envisager d’empêcher le retour d’Abu Mazen une des prochaines fois qu’il quitte le pays, car aujourd’hui il ne contribue pas au processus diplomatique. Il ne fait que des dégâts en se comportant ainsi avec le Hamas », a-t-il déclaré.

Le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s’exprime lors d’une réunion avec le comité central palestinien dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 15 août 2018. (Crédit : AFP/Abbas Momani)

Mahmoud Abbas a pris plusieurs mesures contre le Hamas pour évincer ses dirigeants islamistes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...