Rechercher

Un nouveau système de détection des infractions routières basé sur l’IA

Le système produira automatiquement des contraventions et des preuves vidéo face aux excès de vitesse, à l’utilisation de téléphones et autres infractions

Vue d'un arbre vu de l'autoroute Arava dans le sud d'Israël, le 8 janvier 2013 (Crédit: Nati Shohat/FLASH90)
Vue d'un arbre vu de l'autoroute Arava dans le sud d'Israël, le 8 janvier 2013 (Crédit: Nati Shohat/FLASH90)

L’année prochaine, la police israélienne expérimentera et testera l’un des systèmes de répression des infractions routières les plus avancés au monde, a rapporté le journal économique Globes.

Des capteurs seront ainsi déployés le long des routes israéliennes, et ceux-ci transmettront en continu des informations à un serveur central basé sur un logiciel d’intelligence artificielle capable d’extraire des données des capteurs, d’analyser automatiquement des vidéos et de produire des amendes quand une infraction est détectée.

Yigal Haddad, chef adjoint de la division de la planification de la police israélienne, responsable de la mise en œuvre de ce programme, a déclaré que celui-ci était en préparation depuis deux ans et qu’il visait à ce que la production de contraventions suite à des infractions au code de la route devienne un processus informatisé.

« Actuellement, 80 % des contraventions sont le produit d’une interaction entre un policier et un civil, et seul un petit nombre est produit à partir de caméras. L’objectif à l’avenir est de changer ce ratio et de créer une situation dans laquelle la plupart des contraventions seront produites entièrement numériquement, ce qui permettra à la police de gérer d’autres tâches policières de routine », a-t-il déclaré.

Les amendes seront ainsi produites en quelques minutes, et des preuves vidéo de l’infraction, avec un lien vers un clip vidéo, seront fournies aux automobilistes.

Alors que les excès de vitesse et les franchissements de feux rouges sont déjà détectés de manière informatique, d’autres infractions plus complexes à détecter pour les policiers pourront être sanctionnées grâce à ce nouveau système, tels l’utilisation de téléphones, le franchissement d’une ligne blanche, de non-respect de la priorité à un piéton et autres infractions.

Les capteurs seront fabriqués par des sociétés internationales qui installent des systèmes similaires à l’étranger. Le premier projet pilote, qui sera mis en place l’année prochaine, se déroulera sur la route 90 (l’autoroute Arava), connue pour être particulièrement meurtrière.

Dans le cadre du projet, des équipements seront installés tout le long de l’autoroute, avec un réseau de caméras connectées sans fil. Les caméras pourront identifier les plaques d’immatriculation des véhicules de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques, et mesurer la vitesse moyenne des véhicules qui passent en calculant le temps de passage du véhicule entre deux caméras. Cette méthode gagne actuellement en popularité en Europe et aux États-Unis et permettrait d’augmenter considérablement le nombre d’amendes émises.

Avec cette automatisation, un conducteur qui n’aurait pas connaissance de la présence des capteurs et des caméras pourrait en théorie recevoir plusieurs contraventions pour excès de vitesse sur un même trajet.

Selon les dernières données de la Sécurité routière, ce sont 325 personnes qui ont perdu la vie dans 298 accidents de la circulation depuis le début de l’année.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.