Aéroport Ben-Gurion : Un nouveau système devrait faire baisser le prix des taxis
Rechercher

Aéroport Ben-Gurion : Un nouveau système devrait faire baisser le prix des taxis

Le monopole vieux de 40 ans sera remplacé par un accord permettant à tous les taxis de transporter les voyageurs

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des taxis attendant des passagers. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Des taxis attendant des passagers. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

Le prix du transport en taxi vers et depuis l’aéroport international principal d’Israël devrait baisser, car les autorités se préparent à lancer un nouveau système qui permettrait à tous les taxis de transporter des passagers depuis les terminaux, mettant ainsi fin à un monopole de 40 ans.

Six mois de négociations ont mené à un accord entre les ministères des Finances et des Transports, et l’Autorité israélienne aéroportuaire, pour le nouveau système de l’aéroport Ben Gurion.

Dans le cadre de cet accord, un appel d’offre sera publié pour qu’une compagnie de taxi agisse comme coordinateur central de tous les opérateurs de taxi desservant l’aéroport. Cet opérateur principal devra aussi développer une application qui permettra de réserver un taxi à l’avance.

Au cours des quarante dernières années, une seule entreprise était autorisée à prendre des passagers depuis les terminaux, la compagnie Hadar-Lod.

Alors que les autres compagnies peuvent transporter des passages vers l’aéroport, leurs chauffeurs n’ont pas le droit de faire le trajet inverse. En conséquence, quelque 70 % des taxis quittant l’aéroport sont vides car ils n’appartiennent pas à la compagnie Hadar-Lod. Les chauffeurs ont dû augmenter leurs prix pour couvrir le coût des retours à vide depuis l’aéroport.

De plus, Hadar-Lod devait payer des redevances à l’aéroport pour pouvoir exercer, ainsi qu’un frais fixe de cinq shekels par transport. Ces coûts ont fini par être répercutés sur le client.

Yoram Shapira, le directeur adjoint du développement commercial de l’Autorité aéroportuaire, a estimé que les changements prévus entraîneraient une baisse de 10 à 20 % des tarifs, avec une économie de 15 à 30 shekels dans chaque sens, a indiqué la Deuxième chaîne. L’aéroport recevra toujours cinq shekels par course au départ de Ben Gurion, mais les redevances seront supprimées.

Un trajet de l’aéroport à Jérusalem coûte actuellement à une famille avec deux enfants 248 shekels, et ne devrait plus coûter que 174 shekels après la réforme, a prédit Shapira.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...