Un nouvel ambassadeur égyptien arrive à Tel Aviv, le premier depuis 2012
Rechercher

Un nouvel ambassadeur égyptien arrive à Tel Aviv, le premier depuis 2012

Netanyahu a déclaré que Hazem Khairat aidera Israël à "renforcer ses relations avec un pays arabe central et important"

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Hazem Khairat (Capture d'écran: YouTube)
Hazem Khairat (Capture d'écran: YouTube)

Le nouvel ambassadeur d’Egypte en Israël est arrivé à Tel Aviv, vendredi, mettant fin à une période de trois pendant laquelle l’ambassade n’avait pas d’ambassadeur.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a salué l’arrivée de Hazem Khairat.

« J’accueille la remise en place d’un ambassadeur égyptien en Israël, qui nous permettra de renforcer nos relations avec cet important pays arabe central », a-t-il déclaré pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dimanche à Jérusalem.

Le porte-parole du ministère des Affaires Etrangères, Emmanuel Nachshon, a confirmé l’arrivé de Khairat dans un court communiqué dimanche, ajoutant que le ministère lui souhaitait « bonne chance ».

Le ministère des Affaires Etrangères a déclaré qu’il n’était pas clair quand Khairat présenterait ses lettres de créance au président Reuven Rivlin, mais que cela serait probablement bientôt.

L’ancienne ministre des Affaires Etrangères, Tzipi Livni (Union sioniste) a également salué l’arrivée de Khairat.

« L’arrivée du nouvel ambassadeur égyptien en Israël exprime l’accord de paix entre nos pays et les défis que nous partageons avec l’Egypte », a écrit Livni sur Twitter.

Le dernier ambassadeur du Caire en Israël, Atef Salem, était arrivé dans l’Etat juif en octobre 2012. Il a été rappelé peu après à la suite de la campagne militaire israélienne dans la bande de Gaza, l’opération Pilier de défense.

Les deux derniers postes de Khairat étaient représentant permanent de l’Egypte à la Ligue arabe, puis ambassadeur au Chili. Sa nomination a été annoncée en juin et a été chaleureusement accueillie à Jérusalem et ailleurs. « C’est quelque chose qui a été profondément accueilli en Israël et je pense que c’est très bon pour cimenter la paix qui existe entre l’Egypte et Israël », avait-il déclaré à ce moment.

En septembre 2014, le nouvel ambassadeur d’Israël en Egypte, Haim Koren, avait présenté ses lettres de crédence au président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi dans sa résidence du Caire.

Le nouvel ambassadeur Haim Koren et le président égyptien - 14 septembre 2014 (Crédit : autorisation)
Le nouvel ambassadeur Haim Koren et le président égyptien – 14 septembre 2014 (Crédit : autorisation)

La cérémonie avait permis à Koren de commencer les contacts officiels avec le gouvernement égyptien en sa fonction de représentant diplomatique d’Israël.

Les relations officielles entre Jérusalem et Le Caire ont été relativement chaleureuses depuis la prise de pouvoir de Sissi.

Netanyahu et le président d’alors, Shimon Peres, avaient félicité Sissi après sa victoire à l’élection de mai 2014, saluant l’importance du traité de paix israélo-égyptien.

Netanyahu et Sissi auraient maintenu des liens proches pendant la guerre de 50 jours entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza pendant l’été 2014, incluant de fréquentes et longues conversations téléphoniques.

L’ambassade israélienne au Caire avait été mise à sac par une foule en colère en septembre 2011. Elle n’a pas été rouverte depuis, mais une partie du personnel de l’ambassade est retournée au Caire en 2012 et a commencé à travailler depuis un lieu non officiel.

Le directeur ministère des Affaires étrangères, Dore Gold, assistant à la cérémonie de réouverture de l'ambassade d'Israël au Caire, en Egypte, le mercredi 9 septembre 2015 (Crédit : Ministère des Affaires étrangères)
Le directeur ministère des Affaires étrangères, Dore Gold, assistant à la cérémonie de réouverture de l’ambassade d’Israël au Caire, en Egypte, le mercredi 9 septembre 2015 (Crédit : Ministère des Affaires étrangères)

Dans les troubles qui ont suivi l’éviction de l’ancien président égyptien Mohammed Morsi en juillet 2013, Israël avait réduit le nombre de personnels diplomatiques en poste au Caire, mais avait recommencé à construire sa présence dans la ville plus récemment en raison du calme relatif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...