Un œil électronique pour repérer les cerfs-volants et les ballons de Gaza
Rechercher

Un œil électronique pour repérer les cerfs-volants et les ballons de Gaza

Sky Spotter peut détecter les engins incendiaires entrants, permettant aux drones de les intercepter et d'avertir les pompiers à l'avance ; un système laser est également à l'étude

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Capture d'écran de la vidéo sur le système Sky Spotter, qui est utilisé pour repérer les cerfs-volants et les ballons lancés en Israël depuis Gaza, juin 2018. (Capture d'écran de Hadashot news)
Capture d'écran de la vidéo sur le système Sky Spotter, qui est utilisé pour repérer les cerfs-volants et les ballons lancés en Israël depuis Gaza, juin 2018. (Capture d'écran de Hadashot news)

Face à une vague d’attaques incendiaires aériennes depuis la bande de Gaza, Israël a déployé un système qui permet de repérer les ballons et les cerfs-volants dans le ciel, de suivre leur progression, puis de diriger les pompiers vers leurs points d’atterrissage, ce qui leur permet d’éteindre plus rapidement les incendies et de limiter les dégâts.

Depuis le 30 mars, les Palestiniens de la bande de Gaza ont lancé des centaines de cerfs-volants et de ballons à hélium porteurs de matériaux inflammables, et parfois d’explosifs, provoquant des incendies quasi quotidiens qui ont ravagé des milliers d’hectares de terre dans le sud d’Israël.

Les responsables israéliens craignent que si les attaques incendiaires ne cessent pas – ou ne sont pas déjouées – elles pourraient provoquer une escalade de la violence qui conduirait à une confrontation militaire majeure avec des organisations terroristes dans la bande de Gaza.

Le système Sky Spotter, construit par Rafael Advanced Defense Systems, est en service le long de la frontière de Gaza depuis plusieurs jours, a rapporté la chaîne d’information Hadashot TV jeudi.

Développé à l’origine pour lutter contre les petits drones, Sky Spotter peut repérer les ballons ou les cerfs-volants et les localiser, prédire la direction vers laquelle ils se dirigent et l’endroit où ils sont susceptibles d’atterrir. Les opérateurs avertissent alors les pompiers, qui peuvent alors essayer d’atteindre les points d’atterrissage pour éteindre les flammes avant qu’elles ne se propagent.

Un ballon sur lequel est fixé un petit engin explosif, qui s’est coincé sur un trampoline dans un jardin de la région d’Eshkol, dans le sud d’Israël, le 19 juin 2018. (Eshkol Security)

Sky Spotter peut aussi être utilisé pour diriger des drones défensifs qui entrent en collision en plein vol avec les cerfs-volants ou les ballons, les faisant tomber.

Jusqu’à présent, ces drones étaient pilotés par des réservistes de l’armée, experts en conduite de drones, mais le système sera bientôt capable de contrôler automatiquement les drones, les dirigeant vers les menaces.

L’armée israélienne a également lancé des coups de semonce à plusieurs reprises ces dernières semaines sur des groupes de Gazaouis se préparant à lancer des engins incendiaires vers Israël, ainsi que des frappes aériennes de représailles contre des cibles du Hamas. L’armée a dit à maintes reprises qu’elle agira pour empêcher le lancement des engins incendiaires aéroportés et des explosifs.

Les incendies criminels, provoqués par des Palestiniens qui lancent des cerfs-volants ou des ballons remplis d’hélium transportant du matériel enflammé qui sont emportés par le vent en territoire israélien, ont ravagé de vastes zones. Au total, environ 1 750 hectares ont été brûlés par plus de 250 incendies au cours des deux derniers mois, dont plus de la moitié dans des réserves naturelles, selon les premières évaluations.

Un Palestinien masqué lance un ballon chargé de matières inflammables en direction d’Israël depuis la ville de Rafah, au sud de Gaza, le 17 juin 2018. (AFP Photo/Said Khatib)

Les dirigeants israéliens sont divisés sur la manière de réagir face aux responsables des incendies criminels aériens, certains demandant à Tsahal de tirer à vue sur les lanceurs de cerfs-volants et de ballons, tandis que d’autres ont fait valoir que ce serait une mesure excessive.

En plus de Sky Spotter, les essais se poursuivent sur un système laser qui pourrait être utilisé pour abattre les ballons ou les cerfs-volants en vol. Les travaux de développement avancent, selon le rapport de jeudi, et ce système devrait bientôt être déployé autour de Gaza.

Un autre concept en cours d’élaboration vise à faire face au danger potentiel des minidrones transportant des explosifs. Le système utilise un drone qui s’attaque au système de vol du minidrone qui transporte la bombe en utilisant des bandes d’aluminium, qui emmêlent les pales du rotor du minidrone et le fait s’écraser.

Shoshanna Solomon a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...