Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Hommage à l’officier tué dans un accident à Hébron : « un héros, un garçon magnifique »

David Golovenchik entraînait son régiment à un attentat potentiel ; les soldats n’auraient pas déchargé leurs armes avant l’exercice

Famille et amis assistent aux funérailles du lieutenant David Golovenchik au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 5 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Famille et amis assistent aux funérailles du lieutenant David Golovenchik au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 5 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un officier de l’armée israélienne a été tué mardi à Hébron, quand son subordonné a par accident déchargé son arme et l’a touché pendant un exercice nocturne.

Vers 20h00, un régiment Golani, sous le commandement de David Golovenchik, a organisé un exercice de routine simulant une attaque au couteau au checkpoint Jilber, entre les quartiers juifs et palestiniens de Hébron. L’enquête préliminaire a cependant montré que, en violation des protocoles de sécurité, les soldats n’avaient pas enlevé les munitions de leurs armes avant de commencer l’exercice.

Suite à l’accident, le chef d’état-major de l’armée israélienne, Gadi Eizenkot, a ordonné un arrêt de tous les exercices et un examen des précautions de sécurité dans toutes les unités. L’armée a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’accident.

Golovenchik, 22 ans, habitait dans l’implantation d’Efrat. Il laisse derrière lui ses parents, ses deux frères et ses deux sœurs. Il a été promu à titre posthume au grade de lieutenant. Ses funérailles auront lieu mercredi à 16h00, au cimetière militaire du mont Herzl de Jérusalem.

David Golovenchik (Crédit : armée israélienne)
David Golovenchik (Crédit : armée israélienne)

Sa famille, ses amis et ses camarades se sont réunis pour lui rendre un dernier hommage.

Le frère de Golovenchik, l’un de ses 4 frères et sœurs, a parlé devant la fosse ouverte. Il a déclaré à la foule dans une voie étouffée qu’il avait l’impression « d’être dans un rêve, je ne peux l’accepter ».

Sa sœur Ruti a prononcé une oraison funèbre : « Mon David, mon héros, un garçon magnifique, tu étais si magnifique. Tu étais le plus jeune, mais tu te comportais comme un grand frère. Tu étais véritablement mon grand frère. J’ai tout appris de toi. »

Famille et amis assistent aux funérailles du lieutenant David Golovenchik au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 5 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Famille et amis assistent aux funérailles du lieutenant David Golovenchik au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 5 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

« Je n’ai pas de mots, je ne sais pas quoi dire », a déclaré sa mère à la foule réunie autour de la tombe. « Pendant 22 ans, j’ai eu un privilège, et je remercie Dieu pour ce merveilleux cadeau. »

 

Enregistrer

Enregistrer

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.