Un Palestinien a ouvert le feu sur les troupes israéliennes à Jénine
Rechercher

Un Palestinien a ouvert le feu sur les troupes israéliennes à Jénine

Aucun blessé ; huit suspects arrêtés par les soldats pendant la nuit ; les forces aériennes bombardent Gaza en réponse au tir de roquette

Un soldat israélien de la Brigade Givati fouillant le camp de réfugiés dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 19 juin 2014 (Crédit : Porte parole de l'armée israélienne/ Flash90)
Un soldat israélien de la Brigade Givati fouillant le camp de réfugiés dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 19 juin 2014 (Crédit : Porte parole de l'armée israélienne/ Flash90)

Un Palestinien a ouvert le feu sur les troupes israéliennes tôt lundi matin, pendant une opération dans le camp de réfugiés de Jénine, selon l’armée.

Trois Palestiniens ont été arrêtés pendant l’opération de l’armée israélienne là-bas, et il n’y aurait pas eu de blessés.

Les soldats ont retrouvé un fusil, des bombes artisanales et d’autres munitions à Jénine, a déclaré l’armée dans un communiqué.

« Dans la nuit, pendant des activités de routine pour retrouver des armes dissimulées dans le camp de réfugiés de Jénine, un suspect a attaqué les soldats et a tiré sur eux », a déclaré une porte-parole de l’armée israélienne.

« A la suite de l’attaque, les forces de sécurité ont fouillé les lieux et identifié de multiples douilles », a-t-elle ajouté.

Au total, huit Palestiniens ont été arrêtés par l’armée pendant ses activités en Cisjordanie dans la nuit, selon le communiqué.

Par ailleurs, tôt lundi matin, l’aviation aérienne a frappé la bande de Gaza en réponse à un tir de roquette sur le sud d’Israël dimanche soir.

Les avions de combat ont bombardé près des villes de Khan Younis et de Deir al Balah, dans le sud et le centre de la bande de Gaza, selon des sources palestiniennes à Gaza.

L’armée israélienne a déclaré avoir touché un centre de formation appartenant à la branche armée du Hamas, les brigades Izz al-Din al-Qassam dans le centre de la baned de Gaza, en représailles suite au tir de roquettes vers le sud d’Israël.

L’armée israélienne a déclaré que la roquette de dimanche était le troisième tir sur Israël depuis début 2016.

Il n’y avait pas d’information sur des blessés, des dommages, ou des revendications.

Bien que des attaques sporadiques à la roquette soient souvent revendiquées par de petits groupes salafistes, Israël déclare qu’elle tient le Hamas pour responsable de tous les tirs et répond généralement par des frappes sur les infrastructures du Hamas dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...