Rechercher

Un Palestinien arrêté pour une attaque terroriste présumée commise à Bnei Brak

Yitzhak Dahan, 47 ans, a raconté que son agresseur l'a croisé sur un pont pour les piétons, le frappant de derrière à l'aide d'un objet en métal

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Yitzhak Dahan, 47 ans, blessé dans un attentat terroriste entre  Bnei Brak et Givat Shmuel, s'exprime sur la Douzième chaîne, le 6 juillet 2022. (Capture d'écran : Douzième chaîne)
Yitzhak Dahan, 47 ans, blessé dans un attentat terroriste entre Bnei Brak et Givat Shmuel, s'exprime sur la Douzième chaîne, le 6 juillet 2022. (Capture d'écran : Douzième chaîne)

L’agence de sécurité du Shin Bet a fait savoir, mercredi, qu’un Palestinien qui aurait attaqué et grièvement blessé un résident de Bnei Brak, la veille, a été arrêté.

Mardi en tout début de matinée, Yitzhak Dahan, 47 ans, avait été blessé dans un attentat terroriste présumé sur un pont pédestre entre la ville ultra-orthodoxe et la localité voisine de Givat Shmuel. Son état s’est depuis amélioré.

Le Shin Bet n’a pas donné de détail sur cette arrestation, ne disant ni où ni quand elle a eu lieu, et les autres informations liées à l’attaque ont été placées sous embargo et interdites à la publication.

Dahan a déclaré devant les caméras de la Douzième chaîne, mercredi, qu’il avait croisé l’individu à l’entrée du pont et que ce dernier a plongé la main dans son sac.

« Après quelques secondes, il est revenu derrière moi et il m’a frappé à la tête avec quelque chose, probablement avec du métal », a-t-il dit.

La Douzième chaîne a noté que l’arme était peut-être un marteau ou une hache, selon des évaluations non-sourcées.

Dahan a été pris en charge à l’hôpital Tal Hashomer de Ramat Gan, qui le soigne pour une blessure à la tête.

L’entrée du pont, entre Bnei Brak et Givat Shmuel, où un homme a été victime d’un attentat terroriste, le 5 juillet 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Cette attaque terroriste présumée a suivi une série d’attentats meurtriers qui a fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai.

L’attentat le plus meurtrier – il avait fait cinq victimes – avait eu lieu à Bnei Brak.

Par ailleurs, un Palestinien, recherché pour avoir ouvert le feu sur des soldats israéliens qui gardaient à un checkpoint à l’entrée d’un avant-poste illégal illégal en Cisjordanie, mardi, s’est rendu mercredi, a fait savoir l’armée.

Aucun soldat n’a été blessé dans cette attaque commise depuis un véhicule en circulation, aux abords de Homesh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...