Un Palestinien condamné pour tentative de meurtre après une attaque au couteau
Rechercher

Un Palestinien condamné pour tentative de meurtre après une attaque au couteau

Imag Agbar, 19 ans, a été condamné pour tentatives de meurtre et coup et blessures ; il s'était jeté que quatre passants sur un passant dans un hôtel de Tel Aviv

Amar Agbar, accusé d'une attaque au couteau qui avait fait quatre blessés à Tel Aviv, au tribunal de Tel Aviv, le 18 mai 2017 (Crédit : Flash90)
Amar Agbar, accusé d'une attaque au couteau qui avait fait quatre blessés à Tel Aviv, au tribunal de Tel Aviv, le 18 mai 2017 (Crédit : Flash90)

Un Palestinien qui avait poignardé quatre personnes durant une visite à Tel Aviv a été condamné lundi, suite à une négociation, pour tentatives de meurtre et pour coups et blessures.

La cour de district de Tel Aviv a reconnu coupable Imag Agbar, 19 ans, originaire de Naplouse, de deux chefs d’inculpation pour tentatives de meurtre et de deux chefs d’inculpation de coups et blessures avec circonstances aggravantes.

Ces jugements n’ont pas retenu le crime terroriste.

Selon l’acte d’inculpation de la cour des magistrats de Tel Aviv, Agbar avait avoué une série d’attaques au couteau à l’aide d’une cisaille dans le hall du Leonardo Beach hotel, le 23 avril 2017.

Quatre personnes, notamment un septuagénaire et une quinquagénaire, avaient été hospitalisés pour des blessures légères suite à l’agression.

L’acte d’inculpation précise qu’Agbar aurait dit aux enquêteurs qu’il avait décidé « de tuer des Juifs parce qu’ils sont Juifs, avec l’intention, soit de mourir, soit d’être arrêté… pour devenir un martyr ou un héros ».

Les responsables de la Défense avaient indiqué qu’Agbar était entré en Israël depuis la Cisjordanie avec un permis d’une journée aux côtés d’un groupe connu sous le nom de « Natural Peace Tours » qui est supposé forger des liens entre Israéliens et Palestiniens.

Au mois de décembre, il avait traversé une première fois la Ligne verte sur le territoire israélien avec l’intention de commettre un attentat à la mer Morte. Néanmoins, lorsque son chauffeur lui avait dit que peu de touristes seraient présents au cours de la journée, il avait décidé de faire demi-tour.

L’acte d’inculpation avait aussi précisé qu’au mois de mars, Aqbar avait déterminé que Tel Aviv serait un endroit plus approprié pour prendre pour cible des Israéliens. Il avait donc commencé à préparer l’attentat en prenant contact avec le « Natural Peace Tours » et en étudiant le front de mer en utilisant Google Maps.

Il avait aiguisé sa boucle de ceinture de manière à la transformer en un couteau artisanal qui pourrait traverser sans difficulté les contrôles de sécurité israéliens.

Lorsqu’il était revenu une nouvelle fois en Israël le 23 avril, il avait abandonné le groupe qu’il accompagnait à la première occasion afin de perpétrer son attaque. Après avoir poignardé les quatre victimes, il avait été appréhendé par la police alors qu’il fuyait le Leonardo, sur la promenade du front de mer.

Des centaines de Palestiniens s’étaient alors vus refuser des autorisations d’entrée en Israël pour assister à un service de commémoration israélo-palestinien en raison de l’attentat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...