Rechercher

Un Palestinien inculpé du meurtre d’une étudiante britannique

Jamil Tamimi avait tué de plusieurs coups de couteau Hannah Bladon, 20 ans, dans le tramway de Jérusalem le 14 avril

Hannah Bladon, étudiante britannique de 21 ans qui a été poignardée à mort par un terroriste palestinien à Jérusalem, le 14 avril 2017. (Crédit : UK Foreign and Commonwealth Office)
Hannah Bladon, étudiante britannique de 21 ans qui a été poignardée à mort par un terroriste palestinien à Jérusalem, le 14 avril 2017. (Crédit : UK Foreign and Commonwealth Office)

La justice israélienne a indiqué avoir inculpé jeudi un Palestinien qui avait tué une étudiante britannique à coups de couteau en avril dans le tramway de Jérusalem.

Jamil Tamimi, 57 ans, résident de Jérusalem-Est, a été inculpé de meurtre avec préméditation, a dit le ministère de la Justice dans un communiqué.

Il était monté dans le tramway « décidé à commettre un meurtre » et a poignardé à sept reprises Hannah Bladon, 20 ans, a dit le ministère. Il l’avait choisie comme victime parce qu’elle lui avait semblé incapable de lui résister.

La jeune femme, arrivée en janvier dans le cadre d’un échange entre l’Université Hébraïque de Jérusalem et celle de Birmingham, avait succombé à ses blessures.

Un policier, qui se trouvait dans le même wagon, avait tiré le système d’alarme et s’était précipité sur l’agresseur pour le maîtriser avec l’aide d’un autre passager.

Jamil Tamimi a été décrit par les enquêteurs comme profondément dérangé mentalement. Selon le Shin Bet, la sécurité intérieure israélienne, il avait été hospitalisé après une tentative de suicide et condamné en 2011 pour agression sexuelle sur sa fille.

Il était sorti d’un établissement psychiatrique la veille du meurtre, selon le quotidien Haaretz.

Le Shin Bet avait vu dans l’affaire l’illustration qu’une partie des attaques commises depuis l’automne 2015 en Israël et dans les Territoires palestiniens étaient davantage dues aux problèmes personnels de leurs auteurs qu’à des raisons politiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...