Rechercher

Un Palestinien tué par l’armée durant des heurts en Cisjordanie

Dans un autre raid, l'armée a arrêté des Palestiniens suspectés d'avoir porté assistance au terroriste de Barkan

Un Palestinien a été tué cette nuit au cours de heurts avec les soldats israéliens dans un village au nord de la Cisjordanie, selon les médias palestiniens.

Une émeute a éclaté quand les soldats sont entrés dans le village de Tamnun, non loin de Jénine, pour une descente, peu avant l’aube.

Selon l’armée israélienne, une cinquantaine de Palestiniens ont lancé des pierres et des feux d’artifices en direction des soldats qui sont entrés dans le village. Les troupes israéliennes ont répliqué en tirant à balles réelles et avec des bombes de gaz lacrymogène.

L’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne (AP), Wafa, a annoncé que Muhammed Bisharat, 21 ans, a été touché d’une balle dans la poitrine. Il a été transféré vers un hôpital ou il a succombé à ses blessures.

Selon Wafa, une dizaine d’autres palestiniens ont été blessés.

Aucun soldat israélien n’a été blessé.

Une porte-parole de l’armée a dit être au courant de ces informations mais n’a pas souhaité les commenter.

Ailleurs en Cisjordanie, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté plusieurs Palestiniens, suspectés d’avoir aidé le terroriste qui a tué deux Israéliens et blessé une Israélienne au parc industriel de Barkan au début du mois.

Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans (à gauche) et Ziv Hajbi, 35 ans, tués dans un attentat terroriste dans la zone industrielle Barkan en Cisjordanie, le 7 octobre 2018 (Capture d’écran : Facebook)

Le suspect, Ashraf Na’alowa, a fui les lieux après l’attentat, donnant lieu à une chasse à l’homme d’envergure en Cisjordanie.

Mercredi matin à l’aube, des membres de l’armée israélienne, de la police et du Shin Bet ont mené des raids dans les villes de Tulkarem et de Danaba, non loin du lieu de l’attentat de Barkan et du village de Shuweika, d’ou est originaire le terroriste.

Durant l’une des arrestations à Danaba d’un homme qui aurait donné à Na’alowa de quoi manger et s’abriter pendant sa fuite, l’armée a ouvert le feu sur la maison du suspect, sans faire de blessés, a-t-elle précisé.

Le suspect et d’autres personnes ont été arrêtées et remises aux Shin Bet pour être interrogées.

Au total, l’armée israélienne a arrêté 16 suspects palestiniens dans la nuit de mardi à mercredi, dans l’ensemble de la Cisjordanie.

Ashraf Walid Suleiman Naalowa, un Palestinien soupçonné d’avoir perpétré un attentat terroriste meurtrier le 7 octobre 2018 dans la zone industrielle de Barkan au nord de la Cisjordanie. (Autorisation)

Na’alowa est en fuite depuis qu’il a tué brutalement Kip Levengrond Yehezkel et Ziv Hajbi le 7 octobre, dans les locaux de l’entreprise qui l’employait dans la zone industrielle de Barkan. Une troisième israélienne, Sara Vaturi, a été blessée durant l’attentat.

Plusieurs membres de la famille de Na’alowa ont été mis en garde à vue ou arrêtés après l’attaque. L’armée israélienne a diffusé plusieurs avertissement à l’attention des Palestiniens, les dissuadant de porter assistance à Na’alowa.

L’armée a déclaré que Na »alowa n’avait aucun antécédent d’activité terroriste, et qu’il n’était lié à aucun groupe, même si deux d’entre eux ont salué son attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...