L’armée dissuade les Palestiniens d’aider le tueur de Barkan à fuir
Rechercher

L’armée dissuade les Palestiniens d’aider le tueur de Barkan à fuir

Les soldats ont placardé des affiches en Cisjordanie listant les risques qu'encourent ceux qui aideront Ahsraf Na'alowa, qui a tué deux Israéliens, à se cacher

Des soldats israéliens participent à des opérations dans le village de Shuweika, au nord de la Cisjordanie, le 7 octobre 2018. (Armée israélienne)
Des soldats israéliens participent à des opérations dans le village de Shuweika, au nord de la Cisjordanie, le 7 octobre 2018. (Armée israélienne)

L’armée israélienne a averti les résidents de la ville palestinienne de Tulkarem de ne pas aider l’auteur présumé de la fusillade terroriste de Barkan qui a fait deux morts israéliens.

La chasse à l’homme à la recherche d’Ashraf Na’alowa, 23 ans, originaire de Shuweika, en est à son onzième jour.

Les soldats israéliens en patrouille dans la région de Tulkarem jeudi matin ont accroché des posters dans le nord de la Cisjordanie, qui mettent en garde les résidents et les avertissent de ne pas aider le fugitif.

L’armée a déclaré que les affiches indiquent que quiconque aidera Na’alowa « s’expose à des poursuites, notamment la détention, la démolition de sa maison, la révocation des permis de travail de l’ensemble de la famille. Nous n’hésiterons pas à sanctionner quiconque aide le suspect ».

Une affiche de l’armée israélienne visant à dissuader les Palestiniens d’aider Ashraf Na’alowa, auteur présumé de la fusillade de Barkan, à fuir (Crédit : Capture d’écran Hadashot)

L’armée a aussi lancé des messages via haut-parleur qui appellent Na’alowa à se rendre.

Lundi, les responsables ont remis aux parents de Naalowa un ordre de démolition de sa maison, a fait savoir l’armée israélienne.

Na’alowa est en fuite depuis qu’il a tué Kim Lengrond Yehezkel et Ziv Hajbi le 7 octobre au sein du parc industriel de Barkan, où il travaillait. Une troisième victime israélienne, Sara Vaturi, a été blessée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...