Rechercher

Un parcours mémoriel de la Shoah inauguré au Luxembourg

La visite démarre sous la verrière de la gare centrale de la ville, devant la plaque dédiée aux 658 résidents juifs déportés du Luxembourg vers les ghettos et camps d’extermination

Depuis ce mercredi, un parcours mémoriel de la Shoah est proposé au Luxembourg, dans la capitale, à travers huit sites, a rapporté le journal luxembourgeois Le Quotidien.

Parfois méconnus, ces sites sont liés à la Shoah au Luxembourg. La visite, d’une durée d’environ deux heures, se fait avec un audioguide.

Celle-ci commence sous la verrière de la gare centrale de la ville, devant la plaque dédiée aux 658 résidents juifs déportés du Luxembourg vers les ghettos et camps d’extermination.

Elle se poursuit à travers le quartier Gare, puis vers le centre-ville, pour se terminer devant le monument « Kaddish ».

Œuvre en granit de Shelomo Selinger, sculpteur et survivant de la Shoah, elle a été inaugurée le 17 juin 2018. Elle commémore le sort des Juifs du Luxembourg victimes des nazis.

Le parcours est téléchargeable dans cinq langues sur la plateforme izi.travel, via un QR code. Une version imprimable est également proposée sur le site luxembourg-city.com.

Le projet a été porté par l’association MemoShoah Luxembourg et le Luxembourg City Tourist Office.

Son inauguration intervient à l’occasion de la commémoration du 84e anniversaire de la « Nuit de cristal », survenue du 9 au 10 novembre 1938, lors de laquelle au moins 3 000 Juifs ont été assassinés.

Au Luxembourg, environ 1 200 des 4 000 Juifs présents à l’époque dans le pays ont péri dans la Shoah. Environ 130 d’entre eux sont morts en France et en Belgique en résistant contre les nazis.

Les Juifs du Luxembourg qui ont péri dans la Shoah sont reconnus comme un groupe de victimes du régime nazi seulement depuis 2016.

En parallèle de ce parcours, la Fondation luxembourgeoise pour la Mémoire de la Shoah et le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History se sont donné la mission de construire un Mémorial digital de la Shoah dans le cadre d’un projet de recherche qui durera de 2022 à 2026.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...