Un président de synagogue figure parmi les victimes de Kaboul
Rechercher

Un président de synagogue figure parmi les victimes de Kaboul

Glenn Selig, porte-parole de l'ancien directeur de campagne de Trump, figure parmi les 22 tués lors du siège des talibans à l'hôtel Intercontinental dans la capitale afghane

Glenn Selig, dans une photo postée sur Facebook le 27 mars 2017.
Glenn Selig, dans une photo postée sur Facebook le 27 mars 2017.

Un publiciste de Tampa, actif dans la communauté juive, est l’un des quatre Américains tués lors d’une attaque des talibans contre un hôtel à Kaboul, en Afghanistan, au cours du week-end.

Glenn Selig, qui a récemment été engagé comme porte-parole de Rick Gates, ancien directeur de campagne de Trump, a été tué dans l’attaque de samedi, selon un communiqué de Selig Multimedia, la société mère de son agence de relations publiques, The Publicity Agency.

« Glenn était un professionnel infatigable, un ami fidèle et un pilier de la communauté, mais surtout, c’était un mari aimant et un père merveilleux », a déclaré le communiqué, selon CNN.

Selig, un ancien reporter de la télévision, était à Kaboul en train de réaliser un projet sur le contre-extrémisme pour une agence gouvernementale, a déclaré un porte-parole de sa compagnie au Tampa Bay Times.

Il a été président de la congrégation Mekor Shalom, une synagogue de Tampa, au cours des deux dernières années, et a récemment été élu pour un troisième mandat.

Selig et 21 autres personnes ont été tuées lorsque six militants talibans ont pris d’assaut l’hôtel Intercontinental de Kaboul en portant des vestes d’explosifs destinées à leur attentat-suicide samedi soir, à la recherche d’étrangers et de responsables afghans à tuer. Le siège de l’hôtel a duré 13 heures.

Un agent de sécurité afghan monte la garde devant l’hôtel Intercontinental, durant une lutte entre des tireurs et la police afghane, à Kaboul, le 21 janvier 2018. (Crédit : WAKIL KOHSAR / AFP)

Parmi les victimes figurent 14 étrangers, ont indiqué des responsables afghans. Onze des 14 étrangers avaient précédemment été identifiés comme travaillant pour la compagnie aérienne privée afghane KamAir.

« Nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles et aux amis de ceux qui ont été tués et souhaitons le prompt rétablissement des blessés », a déclaré le Département d’Etat. « Par respect pour les familles des défunts, nous ne ferons pas d’autres commentaires. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...