Un professeur israélien conspué dans une université du Minnesota
Rechercher

Un professeur israélien conspué dans une université du Minnesota

Des dizaines de manifestants ont retardé le cours de Mashe Halbertal en scandant des slogans pro-palestiniens

Le professeur Moshe Halbertal (Crédit : CC-BY-Tzahy Lerner, Wikimedia Commons)
Le professeur Moshe Halbertal (Crédit : CC-BY-Tzahy Lerner, Wikimedia Commons)

Un éminent professeur d’une université hébraïque a été conspué par des dizaines de manifestants au début d’un cours à l’université de Minnesota à Minneapolis.

Les manifestants ont retardé le cours de Moshe Halbertal, un membre de la faculté de droit de l’université de New York (NYU), pendant 30 minutes mardi après-midi, a signalé le Washington Post.

Halbertal, qui a co-écrit le code le plus récent du code de conduite et d’éthique des forces de défense israéliennes, devait présenter une conférence annuelle à l’université de Dewey dans le Minnesota sur la philosophie du droit et environ 100 étudiants et des membres du corps professoral s’étaient rassemblés pour l’écouter.

Les manifestants se sont levés « un par un » pour « crier des dénonciations contre Israël » avant que la police de l’université ne les escorte hors de la salle de conférence, selon le Post.

En dehors de la salle, les manifestants – des membres du Anti-War Committee, Students for a Democratic Society and Students for Justice in Palestine – ont scandé : « Libérez la Palestine », selon le Minnesota Daily, un journal du campus.

La porte-parole de l’Anti-War Committee, Meredith Aby-Keirstead a déclaré au Minnesota Daily, « je ne peux pas rester là à regarder l’université embaucher un apologiste des crimes de guerre à venir parler ici ».

Dans son discours, Halbertal a fait valoir que dans la lutte contre les « guerres asymétriques », les soldats devraient pécher par excès pour protéger les non-combattants, a précisé le Post.

Le Jewish Community Relations Council of Minnesota and the Dakotas (JCRC) a condamné la « perturbation illégale et honteuse » de la conférence de Halbertal.

Les perturbateurs, a déclaré le directeur du Conseil, Steve Hunegs, dans un communiqué, « ont seulement jeté le discrédit sur eux-mêmes avec leur comportement en contradiction avec les normes de la bienséance et de la civilité du Minnesota, ainsi que le respect de la liberté d’expression.

Il y a une ironie perverse de l’ingérence des perturbateurs à la liberté d’expression des idées sur un campus universitaire. Presque tous les habitants du Minnesota ne voient aucune raison d’importer les pires éléments du conflit israélo-palestinien sur le campus ».

« Le JCRC ne restera pas là les bras croisés alors que les professeurs et / ou les élèves sont intimidés et isolés par ceux qui cherchent la destruction de l’Etat d’Israël », a-t-il ajouté.

« Par exemple, les effrayants chants que nous avons entendus hier, ‘de la mer à la mer, la Palestine sera libre’, signifie rien de moins que l’assassinat ou l’expulsion de plus de 6 millions de Juifs d’Israël ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...