Un professeur négationniste sera renvoyé d’une université russe
Rechercher

Un professeur négationniste sera renvoyé d’une université russe

Vladimir Matveyev va être écarté de son poste après avoir dit que "la mort de six millions de Juifs est une fiction" lors de la Journée internationale de commémoration de la Shoah

L'académie d'économie nationale et d'administration publique, la RANEPA, en Russie. (Crédit : Wikimedia Commons via JTA)
L'académie d'économie nationale et d'administration publique, la RANEPA, en Russie. (Crédit : Wikimedia Commons via JTA)

JTA — Une prestigieuse université de Moscou a déclaré qu’elle allait renvoyer un professeur qui a nié la réalité de la Shoah lors de la Journée internationale de commémoration du génocide juif, marquée tous les 27 janvier.

Vladimir Matveyev, professeur de relations internationales, a dit aux enseignants de la région de St. Petersburg , jeudi, qu’ « aucune chambre à gaz pour tuer des Juifs n’a été découverte dans les camps de concentration », que « les gaz étaient utilisés par les Allemands à des fins de désinfection » et que le nombre de « six millions de Juifs morts est une fiction ».

Dans un communiqué paru le même jour, cette université d’Etat, la RANEPA, a fait savoir qu’elle ne « pouvait pas accepter » les mensonges proférés par Matveyev.

Matveyev n’a pas représenté l’établissement lors de l’appel sur Zoom où il a tenu ces propos, a noté la RANEPA, et il y a pris part à titre personnel.

La RANEPA est l’Académie russe d’économie nationale et d’administration publique.

La journée internationale de la Shoah a lieu à la date de la libération par l’armée rouge du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau qui avait été construit par les nazis dans la Pologne occupée.

Menachem-Mendel Pevzner, un rabbin de St. Petersburg, a fait savoir qu’il portait plainte pour discours de haine et négationnisme contre Matveyev. Les discours de haine et nier la réalité de la Shoah sont illégaux en Russie, a fait savoir le site d’information Jewish.ru.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...