Rechercher

Un projet bipartisan pour renforcer la coopération militaire États-Unis-Israël

Le projet de loi envisage la création d'un groupe de travail américano-israélien ayant pour mission d'harmoniser la coopération en matière de renseignement et technologie militaire

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

De gauche à droite: les députés Brad Schneider, Joe Wilson and Stephanie Murphy. (Composite / AP)
De gauche à droite: les députés Brad Schneider, Joe Wilson and Stephanie Murphy. (Composite / AP)

Un groupe bipartisan de députés américains a présenté un projet de loi visant à renforcer et approfondir la coopération militaire entre les États-Unis et Israël.

Le projet de loi sur la coopération technologique militaire américano-israélienne a été proposé mardi par le Républicain Joe Wilson, le Démocrate Brad Schneider et la Démocrate Stephanie Murphy en tant qu’amendement à inclure dans la loi sur l’autorisation de la défense nationale pour l’exercice 2022, qui devrait être soumise au vote du Congrès dans les prochains jours.

S’il est approuvé, l’amendement prévoit la création d’un groupe de travail Opérations-Technologie américano-israélien, qui aborderait les méthodes de partage des « besoins de capacités militaires fondées sur le renseignement, et fournirait un forum autonome conçu pour renforcer les efforts [des États-Unis] pour répondre et surmonter les menaces actuelles et futures », a déclaré le bureau de Schneider dans un communiqué.

Un porte-parole de Schneider a ajouté qu’il n’existait aucun autre groupe bilatéral de ce type, et qu’un tel groupe aiderait les deux pays à mieux coordonner et harmoniser leur coopération en matière de technologie militaire.

« Cela permettrait aux États-Unis et à Israël de choisir les projets sur lesquels ils souhaitent collaborer, et donnerait au Congrès une grande capacité de contrôle de ces activités », a expliqué le porte-parole.

Pour justifier sa décision de promouvoir la législation, Wilson a déclaré vouloir « renforcer davantage notre coordination de défense déjà solide, afin de nous assurer que nous sommes à la pointe de la recherche et du développement, ce qui est une question de préparation, et la création et la mise en œuvre de ce groupe de travail permettra cela. »

Des soldats américains et israéliens participent à l’exercice bisannuel de défense aérienne Juniper Cobra en Israël en mars 2020. 300 soldats américains et 400 soldats de Tsahal y ont participé. (Crédit : Armée américaine)

« Un groupe de travail sur les opérations et la technologie entre nos deux pays renforcerait notre sécurité mutuelle et la sécurité de la région dans son ensemble », a déclaré Schneider.

« Nos deux pays ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre en matière de technologie militaire », a ajouté Murphy.

Le projet de loi a été introduit alors que le soutien bipartisan à Israël a subi une défaite mardi au Congrès, lorsque les représentants démocrates ont accepté de supprimer une provision d’un milliard de dollars pour le financement du système de défense antimissile Dôme de fer d’un projet de budget du gouvernement, suite aux pressions d’un groupe de députés progressistes. Le petit groupe de Démocrates a menacé de voter contre la loi, ce qui l’aurait fait échouer car tous les Républicains s’étaient déjà engagés à en faire autant.

La direction démocrate du Congrès a par la suite annoncé que le financement du Dôme de fer serait soumis à un vote du Congrès en tant que projet de loi autonome jeudi, où il a été adopté à une écrasante majorité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...