Un projet de loi pour éviter que les enfants ne soient oubliés dans les voitures
Rechercher

Un projet de loi pour éviter que les enfants ne soient oubliés dans les voitures

La loi exigerait que les jardins d'enfants et les garderies contactent les parents dans l’heure si les enfants ne se présentent pas

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Une ambulance de Magen David Adom à l'endroit où deux enfants sont morts après avoir été oubliés dans une voiture, dans le Conseil régional de Al Kaum dans le Néguev, le 22 juin 2016 (Crédit : Magen David Adom)
Une ambulance de Magen David Adom à l'endroit où deux enfants sont morts après avoir été oubliés dans une voiture, dans le Conseil régional de Al Kaum dans le Néguev, le 22 juin 2016 (Crédit : Magen David Adom)

Le Comité ministériel pour la législation va examiner dimanche un projet de loi visant à éviter les incidents d’enfants oubliés dans les voitures en exigeant que les jardins d’enfants et les garderies informent les parents si un enfant ne se présente pas au début de la journée.

Dans le cadre du projet de loi, le personnel des jardins d’enfants et des garderies devrait communiquer avec les parents des enfants qui ne seraient pas encore arrivés dans l’heure suivant le début de la journée.

Le projet de loi est parrainé par le député du parti Koulanou Yifat Sasha-Biton et est destiné à empêcher au moins certains incidents potentiellement mortels dans lesquels les enfants sont oubliés dans les voitures dans la chaleur de l’été.

Tout comme au cours de ces dernières années, l’été 2016 a vu plusieurs incidents de parents oubliant leurs enfants dans des voitures fermées, causant cinq morts depuis mai.

Vendredi, une fillette de 16 mois a été oubliée dans une voiture fermée pendant deux heures à Beitar Ilit, une implantation en Cisjordanie. Lorsque les ambulanciers paramédicaux qui ont été appelés sur place ont trouvé le bébé, elle n’avait ni pouls ni activité respiratoire, suite à un gros coup de chaleur, a rapporté la radio de l’armée. Ils ont tenté d’abaisser sa température, tout en la ressuscitant alors qu’ils la transportaient à l’hôpital, mais sa mort a été prononcée à son arrivée au centre médical Shaare Zedek à Jérusalem.

Plus tôt ce mois-ci, un garçon de 4 ans est mort à Rahat, une ville bédouine près de Beer Sheva. Ses parents l’ont amené à une clinique locale dans un état de mort clinique, et il a été déclaré mort à l’hôpital Soroka. La police enquête pour savoir si ses parents sont coupables de négligence, qui aurait conduit à laisser l’enfant dans un véhicule exposé au soleil pendant des heures.

Le 8 juillet, une petite fille de 8 mois est morte après avoir été laissée dans une voiture verrouillée dans la ville israélienne du sud, Arad. La grand-mère de l’enfant a été soupçonnée d’avoir laissé l’enfant dans la voiture pendant plusieurs heures.

Ce décès s’est produit après deux autres, en juin, deux jeunes frères qui sont décédés dans la ville du Néguev, Hura.

En mai, un bébé est mort à Ashdod après avoir été laissé dans une voiture pendant trois heures.

Les chiffres de la clinique d’urgence Terem montrent que, au cours des huit dernières années, il y a eu 380 cas d’enfants oubliés dans des voitures, dit le rapport. Vingt de ces incidents ont entraîné la mort d’enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...