Un promoteur qualifie Roger Waters d’hypocrite après un appel au boycott
Rechercher
Réaction chimique

Un promoteur qualifie Roger Waters d’hypocrite après un appel au boycott

Shuki Weiss a déclaré au co-fondateur des Pink Floyd que ses revendications anti-BDS sont non-avenues après que ce dernier ait recommandé au groupe Chemical Brothers d’annuler leur show à Tel Aviv

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Les Chemical Brothers en concert (Crédit : The Chemical Brothers)
Les Chemical Brothers en concert (Crédit : The Chemical Brothers)

Le chef du boycott d’Israël Roger Waters a rejoint un groupe d’artistes anti-israéliens en recommandant vivement au duo électronique The Chemical Brothers, récompensé d’un Grammy Award, d’annuler leur concert prévu le 12 novembre prochain à Tel Aviv.

Connu pour avoir été pionnier du “big beat” dans la musique pop, le groupe The Chemical Brothers s’est formé en 1989 et se rendra en Israël après une série d’apparitions lors de festivals majeurs dans le monde entier.

Ils seront accompagnés par le groupe belge 2MANYDJS et les DJs locaux DJs Shlomi Zidan and Ofri Goffer, qui joueront avant, pendant et après la performance offerte par The Chemical Brothers.

Waters, co-fondateur des Pink Floyd, a signé une lettre sous la bannière du groupe ‘Artists for Palestine UK’, demandant aux deux membres de la formation musicale, Ed Simons et Tom Rowlands, d’annuler leur spectacle. The Chemical Brothers ne se sont pas produits en Israël depuis 1998, à Latroun.

“L’atmosphère hipster de Tel Aviv est à la surface d’un état sécuritaire très profond qui a exclu la moitié de la population palestinienne indigène en 1948 et n’a aucune intention de laisser ses descendants y rentrer”, dit la lettre du 18 octobre envoyée au groupe The Chemical Brothers.

Roger Waters (Crédit : Lior Mizrahi/Flash 90)
Roger Waters (Crédit : Lior Mizrahi/Flash 90)

Le promoteur du concert, Shuki Weiss, a répondu avec virulence, rendant publique sa missive dans la presse israélienne et sur Facebook.

“Roger Waters — vous êtes tellement hypocrite,” écrit-il.

« Il n’y a pas si longtemps, vous aviez fait un spectacle ici en Israël. Un concert très lucratif, comme nous nous en souvenons. Et il apparaît maintenant étrange que vous demandiez au groupe Chemical Brothers d’annuler son spectacle ici, en leur niant donc un droit que vous vous étiez vous-même octroyé :

Le droit à rencontrer leurs fans ici
Le droit à partager leur musique avec eux
Et bien sûr, le droit de gagner sa vie en tant que musicien en tournée dans le monde et en transmettant un message
Et le droit de s’éduquer tout au long de cette tournée – de voir le monde de vos propres yeux plutôt que de subir un lavage de cerveau de la part d’une propagande tombant de tous les côtés ».

“Oui, ‘l’atmosphère hipster de Tel Aviv est une bulle,’” écrit Weiss. “Une bulle de santé mentale, d’amour, d’intellect, de compassion, et de communauté. Très similaire peut-être à ce que pourrait bien être New York dans l’Amérique de Trump dans quelques semaines. Et de manière similaire à Long Island, la ville a été construite sur les vestiges des générations de communautés – (ou peut-être tribus ?) qui avaient vécu là. »

Weiss a conclu la lettre en demandant si Waters vivait à Long Island, et s’il continuerait à se produire à New York si Donald Trump était élu président et construisait un mur le long du Mexique, comme le candidat à la présidentielle l’avait suggéré.

Les billets pour le concert des Chemical Brothers sont en vente à partir de 239 shekels pour le concert du 12 novembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...