Un rabbin de Buenos Aires blessé dans le vol violent de sa voiture
Rechercher

Un rabbin de Buenos Aires blessé dans le vol violent de sa voiture

Quatre hommes sont montés dans la voiture de Daniel Sutton Dabbah, et quand il a tenté de les faire sortir du véhicule, ils l'ont frappé à la tête et au visage

Buenos Aires. (CC-BY-SA Patricio Dünkler/Wikipedia)
Buenos Aires. (CC-BY-SA Patricio Dünkler/Wikipedia)

Mercredi, un rabbin de Buenos Aires a été blessé quand un groupe d’hommes lui a volé son véhicule devant son domicile alors qu’il se rendait à la synagogue pour prier, a rapporté l’agence d’information AJN.

Des sources internes à la communauté ont identifié la victime comme étant Daniel Sutton Dabbah de la communauté Or Yosef Hay dans la capitale argentine.

Dabbah a été hospitalisé à l’hôpital italien de Buenos Aires, où il a été transféré pour des blessures au visage subies lors de l’attaque dans le quartier d’Abasto.

Une source de la communauté a déclaré à l’agence de presse que quatre hommes étaient montés dans la voiture de Dabbah alors qu’il s’apprêtait à s’en aller. Le rabbin a tenté de faire sortir les hommes de la voiture mais ils l’ont frappé à la tête et au visage.

Ensuite, ils l’ont attaché, ils lui ont pris ses clefs de maison et ils ont ensuite essayé d’entrer chez lui, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire.

Les assaillants ont volé la voiture, avec le rabbin encore à l’intérieur, et ils l’ont jeté en dehors du véhicule quelques quartiers plus loin.

La source a émis l’hypothèse que l’incident était un vol violent, plutôt qu’une attaque antisémite.

En juin, des organisations juives argentines et internationales ont réclamé des actions de la part des autorités locales et régionales après une série d’attaques antisémites dans le pays.

Cette réaction est intervenue après qu’un rabbin, Shlomo Tawil, a été attaqué à Rosario dans ce qui était la troisième agression antisémite en l’espace de deux mois. Les deux autres ont eu lieu à Buenos Aires, une en avril et une autre en mai. Auparavant, de telles agressions étaient assez rares.

En février, le Grand Rabbin d’Argentine, Gabriel Davidovich, a été agressé et sérieusement blessé par un groupe de sept agresseurs qui sont entrés dans sa maison de Buenos Aires en pleine nuit. Les cambrioleurs ont volé environ 200 000 pesos argentins (environ 4 500 euros) en liquide, mais aussi des bijoux et un chapeau noir haredi.

Davidovich avait été hospitalisé avec de graves blessures, dont neuf côtes cassées et un poumon perforé. Les cambrioleurs auraient hurlé : « Nous savons que vous êtes le rabbin de la communauté juive » lors de l’attaque.

A l’époque, la police avait déclaré que l’attaque avait été bien préméditée et que les cambrioleurs connaissaient l’identité des victimes. Dans les mois qui ont suivi, au moins six suspects ont été arrêtés en lien avec cette affaire.

L’Argentine compte environ 180 000 Juifs sur une population de 44 millions d’habitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...