Un rassemblement illégal de supporters et de joueurs d’un club de foot agace
Rechercher

Un rassemblement illégal de supporters et de joueurs d’un club de foot agace

L'Hapoel Tel-Aviv pourrait se voir infliger une amende après que ses joueurs ont participé à un rassemblement illégal ; l'inquiétude est grande à l'approche d'un match très attendu

Des centaines de supporters du club de football de l'Hapoel Tel Aviv célèbrent une victoire devant le stade Bloomfield de la ville, le 2 juin 2020, sans respecter les règles de distanciation physique. (Capture écran : Twitter)
Des centaines de supporters du club de football de l'Hapoel Tel Aviv célèbrent une victoire devant le stade Bloomfield de la ville, le 2 juin 2020, sans respecter les règles de distanciation physique. (Capture écran : Twitter)

Le ministère de la Santé et l’instance dirigeante des ligues de football du pays ont réagi avec colère mercredi, après que des centaines de supporters se sont rassemblés devant un stade de Tel-Aviv mardi soir, sans aucune once de distanciation physique, pour célébrer la victoire de leur équipe.

Les joueurs de l’Hapoel Tel-Aviv ont suivi l’enthousiasme de la foule après leur victoire 3-0 sur le Beitar Jerusalem, leur rival de longue date en première division, et ont acclamé les supporters qui étaient séparés d’eux par une clôture à l’une des portes du stade Bloomfield.

Le football israélien a repris samedi, mais avec de lourdes restrictions, notamment l’interdiction pour les supporters d’entrer dans le stade afin d’éviter la propagation du coronavirus.

Mais des centaines de supporters de l’Hapoel se sont réunis mardi soir juste devant le stade et ont éclaté en liesse après le match, ce qui aurait compliqué une discussion prévue sur les règles pour le reste de la saison de football du pays.

« Nous voulons être ici, pourquoi pouvons-nous aller à la plage, mais pas ici ? », s’est interrogé l’un d’eux au micro de la chaîne publique Kan.

Une source du ministère de la Santé a indiqué au site web de Sport1 que l’incident serait pris en compte dans un débat sur l’autorisation de retour des fans dans les tribunes.

L’organisme en charge des ligues de football professionnel israélien (IPFL) a l’intention de convoquer le représentant de l’Hapoel pour une audience en raison de l’implication des joueurs dans le rassemblement illégal, et pourrait infliger une amende au club, a rapporté la radio de l’armée.

Le corps demandera également à la police d’accroître sa présence autour des stades afin d’éviter que des scènes similaires ne se reproduisent à l’avenir.

Une préoccupation centrale est que les scènes pourraient se répéter pendant le match tendu de mercredi soir entre les deux équipes les mieux classées du pays, le Maccabi Tel Aviv et le Maccabi Haïfa, également au stade Bloomfield.

C’est dans ce même stade que deux supporters ont été confirmés en février comme porteurs du coronavirus, ce qui a conduit à la mise en quarantaine de dizaines d’entre eux et, finalement, à l’annulation de tous les matchs de football pendant trois mois, une grande partie du pays ayant été confinée.

Le football israélien revient après des mois d’interruption pour cause de coronavirus, avec un match de Premier League entre le Beitar Jérusalem et l’Hapoel Beer Sheva au Teddy Stadium de Jérusalem, le 30 mai 2020. (Flash90)

À l’époque, la fréquentation avait augmenté de 25 % par rapport à la saison précédente, et la ligue était sur le point d’établir un record de plus de deux millions de supporters en une saison. Le Maccabi Tel-Aviv, champion en titre, est actuellement en tête du championnat.

L’interruption des matchs duré 90 jours. La plus longue suspension due à une crise avait été de 49 jours en 1990-91 en raison de la guerre du Golfe, selon le site d’information Ynet. En 1976-77, le championnat a été interrompu pendant 49 jours alors que l’équipe nationale était à l’étranger, en Asie.

Les équipes de première division ont repris les entraînements au complet le 10 mai lorsque les restrictions liées à l’épidémie se sont assouplies, permettant aux joueurs de s’entraîner ensemble sans maintenir une distance de deux mètres entre eux, et avec toute l’équipe ensemble sur le terrain en même temps.

Les joueurs vivront en quarantaine à domicile avec leur famille pendant toute la saison. Tout joueur dont le test de dépistage s’avère positif obligera ses coéquipiers qui ont été en contact avec lui au cours des 14 jours précédents à s’isoler.

D’autres pays, dont la Corée du Sud et l’Allemagne, ont repris les matchs de football professionnel dans des stades vides.

Un ouvrier installe le drapeau de corner au stade Teddy à Jérusalem, avant la réouverture de la saison de football, le samedi 27 mai 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Alors que la contagion en Israël a ralenti, permettant au pays d’assouplir les restrictions de confinement, une nouvelle épidémie est apparue au cours de la semaine dernière, avec le nombre de nouveaux cas quotidiens qui est constamment revenu au-dessus de la barre des 100 après des semaines où il n’avait pas dépassé les 50.

Les hauts fonctionnaires du ministère de la Santé ont attribué la hausse des contaminations à l’affaiblissement du respect par le public des directives de mise à distance sociale.

Samedi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti le public de la nécessité de continuer à maintenir la distance sociale et les pratiques d’hygiène, et a déclaré que des mesures de confinement pourraient encore être imposées si les infections continuent à augmenter.

La forte hausse a été principalement enregistrée dans les écoles, dont la plupart ont été autorisées à rouvrir au début du mois. Le ministère de la Santé envisage à nouveau de faire en sorte que certains établissements reprennent l’enseignement à distance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...