Un rond-point de Jérusalem nommé en l’honneur des Etats-Unis et de Trump
Rechercher

Un rond-point de Jérusalem nommé en l’honneur des Etats-Unis et de Trump

"Nommer cette place en l'honneur du président est notre manière de montrer notre amour et notre respect au président et au peuple américain", a déclaré le maire de Jérusalem

Le plan d'une nouvelle place à proximité de la nouvelle ambassade américaine de Jérusalem que le maire de la ville nommera en l'honneur du président américain Donald Trump, le 18 mai 2018 (Crédit : Erez Shani)
Le plan d'une nouvelle place à proximité de la nouvelle ambassade américaine de Jérusalem que le maire de la ville nommera en l'honneur du président américain Donald Trump, le 18 mai 2018 (Crédit : Erez Shani)

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a annoncé mardi qu’un rond-point adjacent à la nouvelle ambassade américaine qui sera bientôt inaugurée, portera le nom de « place des Etats-Unis – en l’honneur du président Donald Trump ».

La municipalité prévoit de d’inaugurer officiellement le rond-point en présence de responsables américains après l’inauguration de l’ambassade, qui accueille actuellement des services consulaires des Etats-Unis, lundi prochain.

Le rond-point est situé dans la rue David Flusser, dans le quartier d’Arnona, au sud de Jérusalem.

Trump a annoncé le 6 décembre que les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem en tant que capitale israélienne et que l’ambassade américaine y serait transférée depuis Tel Aviv.

Le consulat américain dans le quartier Arnona de Jérusalem, le 24 février 2018 (Yonatan Sindel/Flash90)

« Le président Trump a décidé de reconnaître Jérusalem en tant que capitale du peuple juif, de se tenir aux côtés de la vérité et de faire ce qu’il y avait à faire », a expliqué le maire dans une déclaration.

« Nommer cette place en l’honneur du président est notre manière de montrer notre amour et notre respect au président et au peuple américain, qui se tient toujours aux côtés d’Israël ».

Lundi, les ouvriers ont installé les panneaux routiers indiquant la nouvelle ambassade.

De petite taille, l’ambassade va occuper initialement une partie de l’espace consacré aux services consulaires dans l’attente de la planification et de la construction d’une ambassade – un projet à long terme, selon le département d’Etat américain.

La décision unilatérale de Trump avait ravi les Israéliens et suscité la fureur des Palestiniens qui veulent faire de la ville la capitale de leur futur état et qui ont estimé que la décision prise par le président américain ignorait leurs demandes.

Nouveau panneau de signalisation indiquant la direction de la nouvelle ambassade américaine, à Jérusalem, le 7 mai 2018. (Crédit : AFP / THOMAS COEX)

La question du statut de Jérusalem est l’une des plus épineuses du conflit israélo-palestinien.

L’Etat juif considère la déclaration de Trump comme une reconnaissance, quoique tardive, d’un fait historique.

Pour les Palestiniens, elle révèle ce qu’ils considèrent comme un parti-pris pro-israélien de la part de la Maison Blanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...