Un terroriste de Cisjordanie était un ancien membre du Hamas
Rechercher

Un terroriste de Cisjordanie était un ancien membre du Hamas

Qassem Fared Jaber, 31 ans, a été impliqué dans deux attaques pendant la Seconde Intifada et a aidé d’autres attaques mortelles

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

L'armée et les premiers secours sur les lieux d'une attaque palestinienne près de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 14 mars 2016. (Crédit : Hatzolah)
L'armée et les premiers secours sur les lieux d'une attaque palestinienne près de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 14 mars 2016. (Crédit : Hatzolah)

La branche militaire du Hamas a annoncé mercredi publiquement pour la première fois depuis la présente vague de violence qu’un assaillant palestinien, récemment tué pendant une attaque à la voiture bélier contre des soldats israéliens près de Hébron, était un ancien membre d’une cellule terroriste en Cisjordanie.

Qassem Fared Jaber, 31 ans, et Amir Fouad al-Janadi, 22 ans, tous deux de Hébron, avaient dirigé leur voiture vers un arrêt de bus lundi près de l’implantation de Kiryat Arba, étaient sortis du véhicule, et avaient ouvert le feu. Un soldat avait été légèrement blessé par un coup de feu.

Les troupes sur place avaient abattu les assaillants, avait confirmé l’armée dans un communiqué.

Jaber appartenait autrefois à une cellule dormante de Cisjordanie pendant la Seconde Intifada, selon le communiqué des Brigades Izz al-Din al-Qassam.

La cellule, nommée « douce mort », ou « Etzion », avait été formée fin 2004 et démantelée par les forces de sécurité israéliennes début 2006.

Jaber, selon le Hamas, avait pris part à quatre attaques terroristes pendant qu’il appartenait à la cellule. Deux des attaques avaient échouées et dans deux attaques, dans lesquelles des Israéliens avaient été tués, il avait assuré la logistique, a annoncé le groupe terroriste.

La première tentative d’attaque était une fusillade contre des soldats israéliens dans la Vieille Ville de Jérusalem. L’arme du terroriste n’avait pas pu tirer et il s’était enfui après que les soldats israéliens avaient commencé à tirer en retour.

Jaber avait également pris part à une tentative d’attaque précédente près de Kiryat Arba en tant que membre de la cellule terroriste. Selon le Hamas, Jaber avait conduit un groupe d’hommes armés près de l’implantation de Cisjordanie. Les hommes armés avaient ciblé une voiture civile, mais une fois encore, leurs armes n’avaient pas fonctionné et ils avaient fui la scène sans dommage.

Jaber aurait plus tard eu un rôle logistique dans deux attaques près de sa ville natale : une fusillade depuis des véhicules près du village de Jabal al-Sanadis, pendant laquelle un Israélien a été tué et une autre fusillade près de l’implantation israélienne de Beit Hagai, pendant laquelle deux soldats israéliens avaient été tués.

Selon un communiqué du Shin Bet, le service de sécurité intérieure d’Israël, Jaber avait été arrêté deux fois pour son travail avec le Hamas, entre 2001 et 2003 et entre 2006 et 2009.

Le Hamas contrôle la bande de Gaza tout en étant actif en Cisjordanie malgré la coordination des services de sécurité israéliens et de l’Autorité palestinienne.

Peter Lerner, porte-parole de l’armée, contacté par l’AFP, a déclaré que l’affirmation du Hamas mercredi « n’était pas une énorme surprise ».

« Nous voyons que le Hamas tente d’exploiter les violences dans la région. Nous avons constaté de sa part plusieurs tentatives pour établir de nouvelles infrastructures », en Cisjordanie, a poursuivi Lerner.

Le partenaire de Jaber dans l’attaque de lundi, al-Janadi, n’a pas de casier judiciaire selon le communiqué. Les deux hommes travaillaient ensemble dans un magasin de légumes à Hébron.

Vingt-neuf Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés pendant la vague de terrorisme palestinien et de violence depuis octobre. Environ 190 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Judah Ari Gross et l’AFP ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...