Un touriste israélien tué dans un accident de la route dans le nord de l’Inde
Rechercher

Un touriste israélien tué dans un accident de la route dans le nord de l’Inde

L'accident s'est produit dans l'Himachal Pradesh, une destination plébiscitée par les randonneurs israéliens ; le ministère des Affaires étrangères s'efforce de rapatrier le corps

Vallée entre Shimla et Mandi dans la région de Himachal Pradesh dans le nord de l'Inde (Wikipedia cc-by-2.0.)
Vallée entre Shimla et Mandi dans la région de Himachal Pradesh dans le nord de l'Inde (Wikipedia cc-by-2.0.)

Un Israélien de 28 ans a été tué dans un accident de la route dans l’État de l’Himachal Pradesh, au nord de l’Inde, une destination plébiscitée par les jeunes randonneurs israéliens, a déclaré jeudi le ministère des Affaires étrangères.

La famille de la victime a été informée, mais son nom n’a pas encore été publié.

Le ministère a déclaré que des diplomates israéliens à New Delhi se chargent de rapatrier sa dépouille.

L’homme a été tué lorsque la moto qu’il conduisait est entrée en collision avec un autobus.

Plus tôt ce mois-ci, une Israélienne a été tuée et quatre Israéliens ont été blessés après que le véhicule dans lequel ils voyageaient a dévié d’une route de montagne et a plongé dans une vallée dans le même État du nord de l’Inde.

Cet accident s’est produit entre Manali et Leh dans la vallée de Spiti, dans les montagnes de l’Himalaya, où les routes sont escarpées avec des sections de gravier et de terre meuble. Elles sont traversées par des ruisseaux.

L’Inde et le Népal voisin sont des destinations populaires auprès des Israéliens, en particulier ceux qui viennent de terminer leur service militaire obligatoire.

En octobre de l’année dernière, un accident de jeep au Népal a coûté la vie à Vered Aviyashar, 26 ans, l’un des neuf Israéliens blessés lorsque leur véhicule s’est renversé lors d’une excursion dans les montagnes de l’Annapurna, dans le centre du Népal.

Il y a trois ans, trois Israéliens faisaient partie d’un groupe d’environ 45 personnes, dont la moitié étaient des Népalais, qui sont morts lors d’un blizzard soudain dans les montagnes de l’Annapurna.

Sue Surkes a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...