Un troisième général de Tsahal entre en quarantaine
Rechercher

Un troisième général de Tsahal entre en quarantaine

Le chef de la direction du télétraitement et de la cyberdéfense, ainsi que d'autres membres de l'unité, s'isolent ; 15 % des généraux de haut rang désormais en quarantaine

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le Cdt Lior Carmeli, (à droite), en compagnie du commandant sortant de l'Administration de la transformation numérique de l'armée israélienne, le général Omer Dagan, lors d'une cérémonie au Quartier Général de l'armée à Tel Aviv, le 7 novembre 2019. (Armée israélienne)
Le Cdt Lior Carmeli, (à droite), en compagnie du commandant sortant de l'Administration de la transformation numérique de l'armée israélienne, le général Omer Dagan, lors d'une cérémonie au Quartier Général de l'armée à Tel Aviv, le 7 novembre 2019. (Armée israélienne)

Un troisième major général de l’armée israélienne et un quatrième général de brigade ont été contraints d’entrer en quarantaine jeudi après avoir été en contact la semaine dernière avec une personne dont il a été confirmé par la suite qu’elle était porteuse du coronavirus, fait savoir Tsahal.

Selon l’armée, le major général Lior Carmeli, chef de la Direction du télétraitement et de la cyberdéfense, et le chef de la Division [cyber] défense, qui ne peut être identifié que par son grade et la première lettre hébraïque de son nom – le général de brigade « Dalet » – ainsi que d’autres officiers supérieurs de l’unité étaient « à proximité d’un soldat de l’armée israélienne qui a récemment été testé positif au coronavirus ».

Lior Carmeli est le troisième membre de l’état-major général de Tsahal à s’isoler au cours des deux derniers jours – soit 15 % des généraux – après le chef du commandement sud Herzi Halevi et le nouveau chef du commandement central de l’IDF, le général Tamir Yadai, qui ont été en contact avec des porteurs confirmés de coronavirus dans deux cas distincts et ont été envoyés en quarantaine mercredi, avec trois généraux de
brigade : Eliezer Toledano, Gur Schreibman et David Zini.

Le général de division Herzi Halevi, chef du Commandement Sud de l’armée israélienne, coordonne une opération visant à assassiner le commandant du Jihad islamique palestinien Baha Abu al-Ata, le 12 novembre 2019. (Armée israélienne)

En outre, plusieurs membres du service de sécurité du Shin Bet qui ont assisté à la réunion avec les trois responsables de brigade sont également entrés en quarantaine mercredi « conformément aux directives du ministère de la Santé », d’après un porte-parole de l’agence.

Les militaires précisent que Lior Carmeli a l’intention de continuer à travailler en quarantaine autant que possible.

Tsahal indique que lui et les autres officiers « se sentaient bien, n’avaient aucun symptôme et allaient être testés sous peu ».

Tsahal a précisé que Tamir Yadai restera en quarantaine chez lui et qu’il
« tentera de maintenir son emploi du temps régulier, autant que possible ». Dans le passé, les officiers supérieurs qui étaient obligés de s’isoler le faisaient depuis leur bureau afin de pouvoir mieux poursuivre leur travail pendant cette période.

Le chef de la Défense passive, le général de division Tamir Yadai en 2018. (Capture d’écran/YouTube)

Mardi, 25 officiers, soldats et employés de l’armée étaient atteints du coronavirus. En outre, 1 832 militaires ont suivi une quarantaine, selon Tsahal.

Au total, en Israël, le nombre de cas actifs a dépassé les 4 000 jeudi matin, avec 257 nouveaux cas depuis la veille – le chiffre le plus élevé depuis le 22 avril – après être passé sous la barre des 2 000 au début du mois. Cette nouvelle épidémie survient après avoir semblé s’estomper, le pays ayant rouvert de nombreux secteurs de son économie avec des plans visant à permettre à davantage d’entreprises de reprendre leurs activités.

Parmi les malades, 39 se trouvaient dans un état grave, dont 32 étaient sous respirateur. Le nombre de personnes nécessitant une assistance respiratoire est passé de 27 à 28 mercredi matin, bien que des chiffres distincts du Conseil national de sécurité estiment à 28 ce nombre.

Aucun nouveau décès n’a été signalé, le nombre de morts s’élevant à 303.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...