Un vendeur d’armes retire une applique sous forme d’étoile jaune
Rechercher

Un vendeur d’armes retire une applique sous forme d’étoile jaune

Le commerçant a indiqué qu'il avait arrêté de vendre cet objet en raison des "implications religieuses" et parce qu'il n'était "plus d'actualité sous Trump"

Une applique en forme d'étoile jaune, avec les mots "Gun Owner" sur le site Tacticalshit.com. (Capture d'écran)
Une applique en forme d'étoile jaune, avec les mots "Gun Owner" sur le site Tacticalshit.com. (Capture d'écran)

Un commerce de pièce détachées d’armes située dans une banlieue de Saint Louis, dans le Missouri, a annoncé qu’elle ne vendra plus une applique jaune, en forme d’Étoile de David, sur laquelle on pouvait lire « Gun Owner » (propriétaire d’arme).

Les appliques en formes d’étoiles ont été conçues sur le modèle des étoiles jaunes que les Juifs étaient contraints de porter sous le régime nazi.

Les étoiles étaient commercialisées par une société spécialisée en pièces détachées et équipement d’armes, à St Peters, dans le Missouri. Ils étaient conçus par un vendeur de l’Indiana, Violent Little Machine Shop, et censé suggérer que les détenteurs d’armes, tout comme les Juifs pendant la Shoah, étaient persécutés par le gouvernement.

Les appliques étaient très populaires durant la présidence d’Obama, selon le River Front Times.

Le vendeur TJ Kirgin a déclaré au River Front Times qu’il a décidé d’arrêter de commercialiser ces étoiles, parce que, sous la présidence d’un républicain et d’un Congrès qui s’oppose aux restrictions sur le port d’armes, elles ne sont plus d’actualité. Il a également souligné qu’il y avait des « implications religieuses ».

« Nous avons retiré l’applique de notre site et de notre boutique, et notre inventaire sera retourné à Violent Little Machine Shop », a écrit Kirgin dans un email au site d’information.

« Nous ne prendrons pas l’habitude de retirer des produits simplement parce qu’ils offensent quelqu’un. En revanche, nous faisons une exception dans cette situation, au regard des implications religieuses, et parce que l’applique n’est plus d’actualité sous l’administration Trump. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...