Une banque norvégienne émet une carte de crédit antisémite, puis s’excuse
Rechercher

Une banque norvégienne émet une carte de crédit antisémite, puis s’excuse

Une photo commandée par un client pour une carte Visa émise par DNB montre un Juif au grand nez souriant à des pièces d'or

Photo illustrative de cartes de crédit. (Avatar)
Photo illustrative de cartes de crédit. (Avatar)

Une grande banque norvégienne qui a émis une carte de crédit imprimée d’une caricature antisémite a présenté ses excuses et a annulé la carte.

Le groupe de défense israélien Hallelu a posté sur Facebook lundi une photo de la carte de crédit, émise par DNB pour un certain Alexander Joseph Beckett, montrant un Juif laid, au grand nez, vêtu d’un manteau noir et d’un châle de prière et souriant à des pièces d’or.

DNB, qui se présente comme « le plus grand groupe de services financiers norvégien », a déclaré qu’il était « tout à fait désolé » et n’avait pas choisi l’image lui-même.

« Nous avons été informés d’une image sur une carte Visa émise par nous, avec la photo d’une caricature antisémite d’un Juif. Nous avons immédiatement examiné le cas, et nous avons découvert que cela s’est produit en raison de notre système où les clients peuvent télécharger leurs propres images et les faire imprimer sur leur carte », explique Even Westerveld, vice-président exécutif de la branche des communications de la banque, dans une lettre envoyée à Hallelu, qui l’a rendue publique.

La carte de crédit émise par la banque norvégienne DNB représentant une caricature antisémite d'un Juif. (Capture d'écran/ Facebook)
La carte de crédit émise par la banque norvégienne DNB représentant une caricature antisémite d’un Juif. (Capture d’écran/ Facebook)

Westerveld a reconnu que la banque n’a repéré l’imagerie problématique que lorsque le client l’a téléchargée.

« Nous avons, cependant, des directives strictes pour le genre de photos autorisées, et ce contrôle est manuel. Malheureusement, notre contrôle manuel a échoué dans ce cas particulier, et nous en sommes profondément désolés. Cette carte n’aurait jamais dû être imprimée. »

Il a promis que la banque « contacterait le client, bloquerait la carte et émettrait une nouvelle carte neutre pour le client », ajoutant : « veuillez noter que ceci n’est pas une carte de production de masse, et que l’image a été supprimée de notre système. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...