Une caisse d’assurance maladie va subventionner le traitement contre le VIH – une première
Rechercher

Une caisse d’assurance maladie va subventionner le traitement contre le VIH – une première

La décision de Meouhedet permettra de faire baisser spectaculairement le prix du médicament et d’améliorer sa disponibilité

Une clinique de la caisse d'assurance maladie Meuhedet. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Une clinique de la caisse d'assurance maladie Meuhedet. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

L’une des caisses d’assurance maladie d’Israël a annoncé lundi qu’elle allait subventionner les médicaments des patients infectés par le VIH. C’est la première fois que le système de santé choisit de couvrir une partie de ces coûts.

La décision de Meouhedet de subventionner un générique du Truvada devrait permettre de faire baisser de manière spectaculaire les prix des médicaments permettant de lutter contre le VIH. Avec cette nouvelle politique, les patients affiliés à Meouhedet devraient payer entre 300 et 500 shekels pour leur médicament, contre 2 100 shekels pour l’instant.

Le médicament est utilisé de manière préventive comme curative du VIH.

D’autre part, Clalit, une autre caisse d’assurance maladie, a annoncé qu’elle allait elle aussi bientôt subventionner ces médicaments, a indiqué le site d’information Ynet.

Selon les directives du ministère de la Santé, les médecins devront d’abord suivre une formation spéciale pour obtenir la permission de prescrire le médicament. Il ne sera délivré qu’aux patients à haut risque.

L’ONG Israel AIDS Task Force a déclaré que la décision était « une bonne nouvelle pour de nombreuses [personnes] et pour la santé publique. »

« Nous espérons que les autres caisses d’assurance maladie suivront la voie de Meouhedet », a déclaré Yuval Livnat, qui dirige l’ONG.

« Nous continuerons notre lutte sur ce sujet jusqu’à ce que le ministère de la Santé classe le traitement [contre le VIH] comme médicament [financé par l’Etat] et qu’il soit accessible à tous. »

Même si subventionner le médicament permettra de diminuer la transmission du VIH, Livnat a ajouté qu’il restait fondamental de continuer à utiliser d’autres formes de prévention.

Quatre cent Israéliens contractent le VIH chaque année. Selon le ministère de la Santé, le taux d’infection de 48,7 cas pour un million de personnes reste faible comparé aux autres pays occidentaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...