Une cause génétique augmente la gravité du COVID selon des chercheurs israéliens
Rechercher

Une cause génétique augmente la gravité du COVID selon des chercheurs israéliens

L'étude avance que les porteurs des mutations génétiques PiZ et PiS présentent un risque sévère de morbidité grave et de mortalité liées au coronavirus

Le professeur Noam Shomron. (Crédit : Autorisation de l’université de Tel Aviv)
Le professeur Noam Shomron. (Crédit : Autorisation de l’université de Tel Aviv)

Les professeurs David Gurevitz et Noam Shomron de la Faculté de médecine de l’Université de Tel Aviv ont publié une étude selon laquelle les porteurs des mutations génétiques PiZ et PiS présentent un risque sévère de morbidité grave et de mortalité liées au coronavirus, a rapporté le site des Amis de l’université de Tel Aviv.

L’étude s’est basée sur des données de 67 pays différents sur tous les continents. Les chercheurs indiquent que les personnes qui possèdent ces mutations doivent s’isoler afin de limiter leurs risques de contamination et qu’elles devront être vaccinées en priorité.

Les mutations PiZ et PiS « se caractérisent par une déficience de la protéine Alpha1-antitrypsine, qui protège les tissus pulmonaires des dommages liées aux inflammations graves. Le déficit de cette protéine est déjà connu dans les recherches sur d’autres maladies pulmonaires comme étant lié aux dommages inflammatoires affectant le fonctionnement des poumons », explique le site des Amis de l’université de Tel Aviv.

« L’analyse des données révèle l’image d’une corrélation claire entre les porteurs de ces mutations et les taux de mortalité et de morbidité grave liée au coronavirus », affirment les chercheurs.

« Nous appelons la communauté de recherche à conforter notre hypothèse de travail par des données cliniques, et les décideurs de tous les pays à effectuer des enquêtes approfondies sur la population pour identifier les porteurs de ces mutations, leur donner la priorité dans l’administration des vaccins dès l’approbation de ceux-ci, et entre-temps avertir les porteurs qu’ils sont susceptibles de se trouver dans un groupe à risque élevé face à la maladie et doivent respecter scrupuleusement la distanciation sociale. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...