Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Une comparaison historiquement fausse de Mathilde Panot avec Léon Blum alimente les moqueries

L'ancienne cheffe de file LFI à l'Assemblée a été moquée pour sa méconnaissance de l'histoire du Front populaire de 1936

Mathilde Panot, députée et présidente du groupe La France Insoumise, à l’Assemblée nationale, à Paris, le 6 juillet 2022. (Crédit : Bertrand Guay/AFP)
Mathilde Panot, députée et présidente du groupe La France Insoumise, à l’Assemblée nationale, à Paris, le 6 juillet 2022. (Crédit : Bertrand Guay/AFP)

Mathilde Panot, ancienne présidente du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale, qui se représente aux élections législatives dans la 10e circonscription du Val-de-Marne, a affirmé à tort vendredi en direct sur BFM TV posséder plus d’expérience parlementaire que Léon Blum, ancien chef du groupe SFIO à l’Assemblée de 1919 à 1936. Le journaliste Benjamin Duhamel l’a corrigée immédiatement, mettant en lumière ses lacunes flagrantes sur l’histoire du Front populaire.

Le journaliste avait fait référence à une déclaration maladroite de Jean-Luc Mélenchon : dans une interview accordée à 20 Minutes le 15 juin dernier, celui-ci avait comparé Mathilde Panot et d’autres membres de son parti à Léon Blum, assurant que ces derniers étaient plus compétents que l’ancien chef du gouvernement du Front populaire en 1936.

Interrogée sur cette comparaison surprenante, Mathilde Panot a répondu avec beaucoup d’assurance : « Nous avons une expérience parlementaire que Léon Blum n’avait pas à l’époque. » Cependant, le journaliste a rapidement corrigé son erreur historique en rappelant que Léon Blum avait été président du groupe SFIO à l’Assemblée nationale de 1919 à 1936, soit 17 années d’expérience parlementaires. Face à cette rectification, la députée de LFI a été prise au dépourvu : « Ah oui… » dit-elle, en tentant vainement de passer à autre chose.

Malgré cette confusion initiale, Mathilde Panot a tenté de se rattraper en mettant en avant les succès récents de son parti. « Contrairement au Front populaire de 1936, nous avons réussi à faire un accord dès le premier tour, ce qui est historique », a-t-elle ajouté dans une tentative de redressement après cet échange pour le moins cocasse.

Cette bourde de Mathilde Panot a suscité de vives moqueries dans la presse. Lorsque le journaliste lui a demandé si elle connaissait bien l’histoire de Léon Blum, en tant que nouvelle figure du Nouveau Front populaire, elle a répondu avec assurance qu’elle avait écouté un podcast sur Léon Blum l’été dernier en faisant « 1 000 kilomètres à vélo ».

Lors de cette même interview, Mathilde Panot a également abordé les nombreuses accusations d’antisémitisme visant La France insoumise. « Aucun des dirigeants du Nouveau Front populaire n’a jamais été condamné », a-t-elle affirmé avec assurance, cherchant à défendre son parti contre les critiques récurrentes d’antisémitisme.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.