Une conseillère municipale demande en vain le retrait d’une fresque de Dieudonné
Rechercher

Une conseillère municipale demande en vain le retrait d’une fresque de Dieudonné

Depuis plus de deux ans, elle orne le mur d'enceinte d'un ensemble HLM de la ville de Selestat dans le Bas Rhin

Depuis plus de deux ans, une fresque représentant le portrait de Dieudonné, polémiste condamné à plusieurs reprises, notamment pour incitation à la haine raciale après avoir tenu des propos antisémites, orne le mur d’un ensemble HLM de la ville de Selestat, dans le Bas Rhin, département de la région du Grand-Est.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), qui dit avoir reçu de nombreuses plaintes, explique que « le dessin le montre effectuant un de ses gestes fétiches : ‘le doigt levé pour dire au-dessus, c’est le soleil’, en référence au caractère ‘sacré’ de la Shoah ».

Ce dessin fait par un artiste local est visible depuis une des routes principales de la ville.

Dieudonné a été le compagnon de route d’Alain Soral et de Yahia Gouasmi, fondateur du Parti antisioniste, et de Centre islamiste Zahra de Grande Synthe (Nord), qui a récemment été fermé par le Préfet du Nord qui accuse ce lieu de culte de contribuer à « la diffusion de l’islam radical chiite à l’échelle européenne ».

« Je ne veux plus voir le visage de Dieudonné à Selestat, » a expliqué la conseillère municipale écologiste d’opposition de Selestat, Caroline Reys, qui souligne que cette fresque se trouve à proximité du cimetière israélite de la ville.

Affiche de campagne du parti antisioniste de Dieudonné et Alain Soral de 2009. (Crédit : capture d’écran YouTube)

« La conseillère municipale demande le retrait de la fresque sans succès, » explique France 3.

Le BNVCA affirme avoir saisi le Préfet du Bas Rhin et le ministre de l’Intérieur pour leur demander « de décréter sans délai l’effacement de cette effigie laide, grotesque et incitative à la haine ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...