Une croix gammée sur l’affiche de campagne d’un candidat juif dans l’Ohio
Rechercher

Une croix gammée sur l’affiche de campagne d’un candidat juif dans l’Ohio

Lawrence Cohen, qui se présente aux élections du 12ème district de l'Ohio au Congrès, a expliqué qu'il s'agissait "d'un crime de haine et c'est extrêmement perturbant"

Une affiche de campagne du candidat juif au congrès Lawrence Cohen vandalisée par un dessin de croix gammée, au mois de mai 2018 (Capture d'écran : Ohio Channel 10 News)
Une affiche de campagne du candidat juif au congrès Lawrence Cohen vandalisée par un dessin de croix gammée, au mois de mai 2018 (Capture d'écran : Ohio Channel 10 News)

Une croix gammée a été inscrite sur l’affiche d’un candidat juif en campagne pour le Congrès dans le centre de l’Ohio.

L’affiche du candidat juif à l’investiture du parti républicain pour le 12ème district de l’Ohio au Congrès avait été placée dans une propriété privée, a déclaré Justin Shaw, directeur des relations communautaires à la fédération de Cleveland.

La croix gammée a été découverte le 4 mai, deux jours avant les primaires de l’État.

« Il semble qu’on ait décidé qu’un candidat juif se présentant au Congrès n’était pas quelque chose de tolérable et qu’on ait décidé de vandaliser l’affiche », a déclaré Cohen à Channel 10 News, une chaîne locale.

« Que ce soit sur une bannière pour un candidat au Congrès ou sur les murs d’une synagogue, ou sur le bureau d’un médecin juif, c’est un crime de haine et c’est extrêmement perturbant », a dit Cohen qui a porté plainte auprès du bureau du shérif du comté de Licking.

Lawrence Cohen, candidat à la chambre pour le 12ème district de l’Ohio (Capture d’écran : Ohio Channel 10)

Un communiqué de la fédération juive de Columbus a déclaré que les croix gammées sont « l’ultime symbole de haine et son apparition locale est hautement dérangeante ».

Cohen était en campagne aux côtés de dix candidats républicains pour le siège du 12ème district de l’Ohio et il a fini septième lors des primaires, mardi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...