Une croix gammée sur une fresque commémorant la fusillade de Pittsburgh
Rechercher

Une croix gammée sur une fresque commémorant la fusillade de Pittsburgh

Le président de la Duke University a condamné cet acte, expliquant que la sécurité sera renforcée au centre juif

Des visiteurs sur le campus de la Duke University à Durham, en Caroline du Nord, le 24 avril 2006 (Crédit : AP Photo/Gerry Broome)
Des visiteurs sur le campus de la Duke University à Durham, en Caroline du Nord, le 24 avril 2006 (Crédit : AP Photo/Gerry Broome)

Une croix gammée rouge a été peinte sur une fresque de la Duke University créée en mémoire des victimes de l’attaque de la synagogue Tree Of Life à Pittsburgh.

La croix gammée, qui a été découverte dimanche, a été dessinée au sommet d’une étoile de David dorée peinte par les étudiants à côté des noms des onze victimes tombées, le mois dernier, durant l’office de Shabbat. Le slogan « nous devons construire ce monde sur l’amour » avait été écrit en anglais et en hébreu sur la fresque.

Lundi vers une heure du matin, un individu a collé un sac en plastique sur la croix gammée pour la faire disparaître, a fait savoir le journal universitaire The Chronicle.

C’est la troisième croix gammée découverte sur le campus ces dernières semaines, selon la publication.

Le président de l’université, Vincent Price, a condamné cet acte de vandalisme dans un communiqué émis lundi, ajoutant qu’il avait appris la nouvelle avec « un profond sentiment de frustration et de chagrin ».

« Qu’un acte de vandalisme d’une telle lâcheté – la profanation d’un mémorial consacré à des individus qui ont été tués parce qu’ils étaient Juifs et qu’ils pratiquaient leur foi – puisse survenir n’importe où est extrêmement regrettable », a-t-il ajouté. « Qu’il puisse être commis dans un endroit aussi visible, dans un endroit public, à Duke, doit nous inquiéter tous et sérieusement ».

Le président de la Duke University Vincent Price répond aux questions lors d’une interview à Durham, en Caroline du nord, en août 2017 (Crédit : AP Photo/Gerry Broome)

Price a indiqué que l’université renforcerait la sécurité autour du groupe Hillel, sur le campus.

Il a noté qu’il convoquerait les responsables du campus, la communauté juive locale et les responsables publics pour « réexaminer l’affaire et avoir des conseils sur les actions que nous pouvons entreprendre pour lutter contre le fléau de l’antisémitisme par le biais de l’éducation et de l’activisme » au cours d’une réunion.

Le Centre Freeman pour la vie juive Rubenstein-Silvers a déclaré dans une publication sur Facebook que « de nombreux étudiants s’inquiètent ce matin et se sentent attaqués en eux-mêmes ».

La fresque a été créée au pont/tunnel dit « de liberté d’expression », un site sur le campus où les étudiants sont encouragés à peindre leurs opinions politiques, leurs humeurs, leurs fiertés scolaires et autres graffitis.

Un mémorial de fortune devant la synagogue Tree of Life à la suite d’une fusillade meurtrière à Pittsburgh, Pennsylvanie, le 29 octobre 2018. (Crédit : Matt Rourke/AP)

« Le tunnel de la liberté d’expression qui arborait un message d’amour, de paix et d’unité suite à l’attaque de la synagogue Tree of Life à Pittsburgh a été profané par une croix gammée », a dit le post.

« Quelqu’un a délibérément pris une peinture en bombe pour l’utiliser dans un lieu qui, ils le savaient, blesserait profondément la communauté juive de Duke. Cet acte n’est pas seulement haineux, c’est la violation intentionnelle d’un espace qui a été, de nombreuses façons, rendu sacré par notre communauté juive ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...