Une délégation américano-israélienne à Rabat la semaine prochaine
Rechercher

Une délégation américano-israélienne à Rabat la semaine prochaine

L'équipe américaine, dirigée par Kushner et Berkowitz, atterrira lundi en Israël et embarquera à bord du tout premier vol commercial entre Tel Aviv et Rabat, le lendemain

Le conseiller israélien à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, à gauche, et le secrétaire d'Etat américain au Trésor Steve Mnuchin à leur descente de l'avion à l'aéroport international du Bahreïn, le 18 octobre 2020. (Crédit : Ronen Zvulun/Pool/AFP)
Le conseiller israélien à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, à gauche, et le secrétaire d'Etat américain au Trésor Steve Mnuchin à leur descente de l'avion à l'aéroport international du Bahreïn, le 18 octobre 2020. (Crédit : Ronen Zvulun/Pool/AFP)

Une délégation conjointe américano-israélienne devrait se rendre au Maroc, la semaine prochaine, dans le tout premier vol direct reliant Tel Aviv et Rabat, a déclaré, mardi, un officiel de l’administration américaine auprès du Times of Israel.

Une haute délégation américano-israélienne, avec à sa tête le conseiller du président américain Donald Trump Jared Kushner et l’envoyé de l’administration pour le conflit israélo-palestinien Avi Berkowitz, devrait atterrir en Israël lundi prochain.

Le lendemain, ils seront rejoints par le conseiller à la sécurité nationale du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Meir Ben-Shabbat, et par d’autres officiels pour embarquer à bord d’un avion à destination de la capitale marocaine à l’aéroport Ben-Gurion. Des journalistes israéliens devraient pouvoir accompagner la délégation.

Ce voyage historique a lieu moins de deux semaines après l’annonce faite par le royaume d’Afrique du nord de la reprise des relations diplomatiques avec l’Etat juif, suite à la décision prise par Trump de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental disputé.

Le Maroc est ainsi devenu le quatrième pays en quatre mois à faire part de son plan de normaliser les liens avec Israël suite à des négociations menées par l’administration Trump, après les Emirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan.

Les tout premiers vols commerciaux directs reliant Israël vers les pays signataires des dits « Accords d’Abraham » ont été l’occasion de cérémonies, avec de hauts-responsables tels que Kushner, Berkowitz, Ben-Shabbat et d’autres qui ont pris part aux visites réalisées aux EAU et Bahreïn pour des réunions de haut-rang destinées à faire avancer les accords de normalisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...