Rechercher

Une école et une soupe populaire du Hamas à Jérusalem-Est ; un Palestinien inculpé

Les procureurs accusent Bilal Sub Laban d'avoir œuvré à renforcer l'influence du groupe terroriste au sein de la capitale

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens brandissent des drapeaux du Hamas après la dernière prière du vendredi du Ramadan pour manifester contre l'expulsion de familles palestiniennes de maisons revendiquées par des partisans du mouvement pro-implantation dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, le 7 mai 2021. (Crédit :  Jamal Awad/Flash90)
Des Palestiniens brandissent des drapeaux du Hamas après la dernière prière du vendredi du Ramadan pour manifester contre l'expulsion de familles palestiniennes de maisons revendiquées par des partisans du mouvement pro-implantation dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, le 7 mai 2021. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)

Un Palestinien a été inculpé mardi pour avoir établi un jardin d’enfants et une soupe populaire sur ordre du Hamas, afin de renforcer l’influence du groupe terroriste à Jérusalem-Est, a annoncé le ministère de la Justice.

Selon l’acte d’accusation, Bilal Sub Laban aurait rencontré un membre du Hamas en Turquie, en mars, qui lui aurait demandé de « soutenir l’activité du Hamas » à Jérusalem-Est.

Il aurait ainsi reçu ordre d’établir un jardin d’enfants, une soupe populaire et une organisation à but non lucratif utilisée pour détourner des fonds pour le groupe terroriste, recruter des membres et distribuer des drapeaux palestiniens, indique l’acte d’accusation.

Selon ce même acte d’accusation, Laban, habitant de Jérusalem, aurait également rencontré des touristes turcs sur le mont du Temple, en juin, et collecté de l’argent pour le Hamas.

Laban a été arrêté le 28 juin et quelque 13 000 dollars ont été saisis. Il est accusé d’appartenance à une organisation terroriste, d’utilisation de fonds à des fins terroristes et d’entrave à la justice.

Le contact de Laban en Turquie, Fahad Shlodi, avait été expulsé vers la Turquie en condition de sa libération dans le cadre de l’échange de prisonniers Gilad Shalit en 2011. Il purgeait alors deux peines de prison à vie dans une prison israélienne pour meurtre et pour tentative de meurtre.

Photo d’illustration : Des liquidités confisquées à une organisation caritative liée au Hamas à Jérusalem-Est, en février 2022. (Crédit : Police israélienne)

Dans le cadre de ses activités, Laban avait aussi établi une liste de sympathisants du Hamas, une liste qu’il avait soumise à Shlodi lors de sa deuxième visite en Turquie.

Selon l’acte d’inculpation, Laban avait dit à son contact pendant le voyage qu’il n’était « pas intéressé par une aide apportée aux activités militaires » du groupe terroriste, préférant apporter une contribution en collectant des fonds et en recrutant de nouveaux membres.

La police a révélé, lundi, que neuf suspects au total ont été arrêtés, ces dernières semaines, en raison de leur affiliation au Hamas et de leurs tentatives de recrutement au nom du groupe terroriste à Jérusalem-Est.

Au mois de mars, quatre résidents de Jérusalem-Est avaient aussi été mis en examen en raison de leurs liens présumés avec le Hamas et pour avoir rencontré des responsables du groupe en Turquie. Le parquet avait accusé certains d’entre eux d’avoir programmé des attaques terroristes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...