Une élue Kakhol lavan appelle au retrait du ministère de la Justice à Netanyahu
Rechercher

Une élue Kakhol lavan appelle au retrait du ministère de la Justice à Netanyahu

Dans une lettre adressée au procureur général, Karin Elharar dénonce "un conflit d'intérêt aggravé", le ministère ayant la responsabilité des procureurs d'Etat

La députée Kakhol lavan Karine Elharrar s'exprime lors d'une session plénière de la Knesset, le 20 mai 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
La députée Kakhol lavan Karine Elharrar s'exprime lors d'une session plénière de la Knesset, le 20 mai 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Une députée du parti de l’opposition Kakhol lavan a appelé mercredi le procureur général Avichai Mandelblit à contraindre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à renoncer immédiatement au portefeuille de la Justice, citant les charges de corruption contre lui.

Netanyahu est devenu ministre de la Justice par intérim hier, après avoir renvoyé Ayelet Shaked du poste. Il a également limogé son allié Naftali Bennett, avec qui elle a créé HaYamin HaHadash, du ministère de l’Education.

« Comme chacun le sait, le Premier ministre officie malgré trois risques de mise en examen et une lutte politique agitée contre le système judiciaire. Tout le monde s’accorde à penser que cette situation, qui voit un individu œuvrer activement contre le système judiciaire et empêtré dans des poursuites complexes et très sensibles, est impossible », a écrit la députée Karin Elharar dans une lettre adressée à Avichai Mandelblit.

« Il s’agit d’un conflit d’intérêt aggravé, une personne accusée de faits de corruption, de fraude et d’abus de confiance ayant la responsabilité des procureurs d’Etat et de votre bureau », ajoute-t-elle.

Selon la chaîne publique Kan, Netanyahu devrait nommer un ministre de la Justice par intérim ce mercredi. Parmi les candidats potentiels figureraient les ministres du Likud Zeev Elkin et Ofir Akunis, ainsi que le député du Likud Amir Ohana.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...