Une équipe israélienne améliore le dépistage du cancer de la prostate
Rechercher

Une équipe israélienne améliore le dépistage du cancer de la prostate

CellDetect parvient à dépister avec précision la maladie, en résolvant le problème du test actuel qui révèle parfois un cancer là où il n' y en a pas

Keren Gueta Milshtein, directrice de la recherche et du développement chez Micromedic Technologies Ltd. (Courtesy)
Keren Gueta Milshtein, directrice de la recherche et du développement chez Micromedic Technologies Ltd. (Courtesy)

Les chercheurs du Kaplan Medical Center de Rehovot affirment qu’ils sont en passe de mettre au point une meilleure méthode de dépistage du cancer de la prostate, ce qui marque un pas en avant important dans l’élimination des erreurs.

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent chez les hommes dans le monde, mais la principale méthode de dépistage, le dépistage des niveaux accrus d’antigènes prostatiques spécifiques (APS) dans le sang, reste controversée.

Des études ont montré que des taux élevés d’APS peuvent parfois se manifester des années avant le développement d’un cancer ou dans des conditions bénignes, ce qui entraîne des biopsies et de l’anxiété inutiles.

« On se demande toujours si les avantages du dépistage l’emportent sur les risques pour la plupart des hommes », affirme l’American Cancer Society sur son site web.

Cependant, Micromedic Technologies affirme que son test initial de sa technologie Celldetect a permis de détecter ou d’écarter le cancer dans les échantillons d’urine avec plus de précision que le test PSA.

S’appuyant sur une étude clinique de 59 échantillons d’urine à Kaplan, qui travaille depuis deux ans avec CellDetect pour le développement du produit de dépistage, l’entreprise est parvenue à un taux de détection de 91,3 %, ce qui signifie qu’elle peut détecter avec précision le cancer chez la plupart des patients.

L’entreprise a également fait état d’un taux de précision de 75 %, ce qui signifie qu’elle peut détecter le cancer chez les trois quarts des personnes atteintes.

« On sait que les tests diagnostiques actuellement disponibles ne sont pas fiables », a déclaré Guy Lerner, PDG de Micromedic.

« Grâce à ces résultats d’études cliniques, nous avons la possibilité de révolutionner le diagnostic du cancer de la prostate, d’offrir aux patients un test non invasif, précis et fiable, et d’améliorer le système de santé grâce à des économies considérables ».

Les tests de CellDetect ont déjà démontré des taux d’efficacité élevés similaires pour la détection du cancer du col de l’utérus et de la vessie, bien que le test n’ait pas encore été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...