Une étoile de David indésirable en Grèce ?
Rechercher

Une étoile de David indésirable en Grèce ?

Des groupes juifs indignés après l’annulation de l’inauguration du monument par les autorités locales

Une gravure avec l'étoile de David (Crédit : Abir Sultan / Flash 90)
Une gravure avec l'étoile de David (Crédit : Abir Sultan / Flash 90)

Les groupes juifs s’insurgent devant la demande d’une ville grecque de retirer l’étoile de David d’un nouveau mémorial de l’Holocauste.

L’American Jewish Committee a déclaré vendredi que selon son organisme partenaire grec, le Conseil central des communautés juives, les autorités municipales dans le port grec de Kavala ont annulé une cérémonie le 17 mai dévoilant le mémorial.

Une étoile de David est gravée sur le monument.

« J’ai été contacté jeudi par la maire de Kavala afin de savoir si nous serions d’accord pour que l’étoile de David n’apparaisse pas au centre de la plaque de marbre mais plutôt sur le côté », a indiqué à l’AFP Moses Constantinis, président du conseil central des communautés juives de Grèce (KIS).

« Comment le symbole éternel du peuple juif – le symbole même que les nazis ont imposé aux Juifs dans les camps de la mort et les ghettos européens pendant la Seconde Guerre mondiale – peut-il être jugé inapproprié pour Kavala ? », a déclaré le directeur exécutif de l’AJC, David Harris, dans un communiqué.

Le mémorial commémore les 1 484 Juifs de la ville septentrionale assassinés par les nazis.

« Le maire et le conseil municipal ont offensé la mémoire des victimes, de la communauté juive grecque et des Juifs dans le monde entier, et nous nous joignons à la communauté juive grecque pour exprimer notre indignation, » a déclaré dans un communiqué Abraham Foxman, directeur national de l’Anti-Defamation League.

L’AJC a cité le ministre grec de la Culture, de l’Education et des Affaires religieuses, fustigeant les autorités municipales de Kavala :

« En tant que chrétien orthodoxe, je me sens profondément injurié, ce serait comme si quelqu’un nous demandait d’effacer ou de modifier pour des ‘raisons esthétiques’ le symbole de la croix sur les tombes de nos grands-pères exécutés par les Allemands, » statuait la déclaration de Giorgos Kalantzis.

Dimitra Tsanaka, la maire de Kavala, commune de 63.000 habitants à quelque 150 km de Thessalonique, a confirmé cet échange, assurant qu’elle voulait « un symbole plus discret pour protéger le monument du vandalisme », et invoquant également des oppositions à la représentation de l’étoile de David parmi les membres de sa majorité.

Jeudi également, l’élue a demandé l’autorisation du conseil municipal pour modifier l’apparence du monument, dont l’inauguration était prévue dimanche, a indiqué à l’AFP Kostas Simitsis, chef de file de l’opposition municipale.

« Elle n’a pas dit clairement pourquoi, invoquant des raisons ‘esthétiques’, mais on a ensuite compris implicitement qu’il s’agissait de la présence de l’étoile », a-t-il ajouté.

« Nous lui avons promis notre soutien au maintien de ce monument si elle rencontrait des difficultés avec des membres de sa majorité », a précisé M. Simitsis, ancien maire socialiste de la ville, tandis que Mme Tsanaka a été élue en 2014 avec le soutien des conservateurs de Nouvelle Démocratie.

Selon M. Simitsis, la communauté juive avait souhaité un monument discret, justement en raison des craintes de profanation, et refusé un premier projet plus « visible ».

La maire de Kavala a cependant assuré à l’AFP qu’il s’agissait d’un « malentendu », que la ville « voulait ce symbole et qu’il aurait sa place au coeur » de sa ville.

AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...