Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Une expo sur les Justes parmi les nations dans la maison natale d’Hitler ?

L'association des Amis de Yad Vashem souhaite installer une exposition sur les Justes parmis les Nations alors que les autorités veulent transformer l'édifice en poste de police

Un homme pointe du doigt un écran montrant le plan choisi pour la refonte architecturale de la maison natale d'Adolf Hitler, lors d'une conférence de presse au ministère de l'Intérieur à Vienne, en Autriche, le 2 juin 2020. (Crédit : Joe Klamar/AFP)
Un homme pointe du doigt un écran montrant le plan choisi pour la refonte architecturale de la maison natale d'Adolf Hitler, lors d'une conférence de presse au ministère de l'Intérieur à Vienne, en Autriche, le 2 juin 2020. (Crédit : Joe Klamar/AFP)

Deux semaines avant que les autorités autrichiennes n’entament une rénovation très attendue de la maison natale du dictateur nazi Adolf Hitler, un groupe local a annoncé mercredi qu’il souhaitait installer de façon permanente dans la maison une exposition mobile sur les non-Juifs honorés pour avoir sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’association des Amis de Yad Vashem en Autriche ont fait cette annonce lors d’une conférence de presse dans la ville de Linz, déclarant qu’ils étaient intéressés à faire don de leur exposition sur les Justes parmi les Nations d’Autriche, qui a voyagé à travers le pays au cours des dix dernières années, ont rapporté les médias autrichiens et la chaîne publique israélienne Kan.

Le groupe local a fait cette proposition de son propre chef, sans coordination avec Yad Vashem, le musée et mémorial national de la Shoah basé à Jérusalem.

Après des années de querelles juridiques, le gouvernement autrichien a décidé de transformer la maison située dans la ville de Braunau Am Inn, dans le nord de l’Autriche, où Hitler est né en 1889, en un commissariat de police doté d’un centre de formation aux droits humains. Le domaine était devenu, au fil des ans, un lieu d’intérêt pour les néo-nazis, et le gouvernement a pris le contrôle du bâtiment délabré en 2016 pour changer cette perspective.

Cependant, Kan a cité Eveline Doll, une résidente locale, l’un des leaders de l’initiative visant à amener l’exposition de Yad Vashem dans le bâtiment, qui a déclaré que « la police est un symbole négatif. Bien sûr, la police autrichienne d’aujourd’hui est très différente de celle d’autrefois, mais le symbolisme est ici flagrant ».

Doll a rejeté l’affirmation des autorités selon laquelle le bâtiment abriterait un centre des droits humains, affirmant qu’il était trop petit pour accueillir une telle institution, ainsi qu’un commissariat de police.

Le ministère autrichien de l’Intérieur n’a pas répondu à une demande d’arrêt des travaux de rénovation et a suggéré que l’exposition sur la Shoah soit présentée dans différents commissariats de police. Les Amis de Yad Vashem en Autriche ont rejeté cette proposition, a rapporté Kan.

Yad Vashem a déclaré que la proposition était l’initiative de la branche autrichienne et qu’elle avait de « bonnes intentions », mais que le musée de la Shoah en Israël n’était pas impliqué.

Le ministère autrichien de l’Intérieur a déclaré le mois dernier que le réaménagement de la maison commencerait le 2 octobre.

Ce projet avait déjà suscité la controverse après que le réalisateur autrichien Guenter Schwaiger, qui doit sortir un documentaire sur la maison à la fin du mois d’août, a déclaré que les plans du ministère concernant l’utilisation future de la maison seront « toujours soupçonnés » d’être « conformes aux souhaits du dictateur ».

Pour preuve, Schwaiger a cité la découverte d’un article de journal local datant du 10 mai 1939, selon lequel Hitler souhaitait que sa maison natale soit transformée en bureaux pour les autorités du district.

Le réaménagement controversé de cette maison d’angle de 800 mètres carrés est actuellement estimé à quelque 20 millions d’euros et devrait être achevé d’ici à 2025.

Le poste de police devrait être opérationnel d’ici 2026.

Bien qu’Hitler n’y ait passé que peu de temps, la propriété a continué d’attirer des sympathisants nazis du monde entier.

L’Allemagne a annexé l’Autriche en 1938 et, si de nombreux nazis de haut rang de la période hitlérienne étaient autrichiens, les historiens affirment que ce petit pays alpin a mis très longtemps à reconnaître sa part de responsabilité dans la Shoah et les autres crimes commis par les nazis avant et pendant la Seconde Guerre mondiale.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.